Transmission psychique d’un trauma collectif

" Survivre au génocide : traduire le traumatisme " : conférence à la Bibliothèque municipale de Lyon le 14 avril 2006

Janine Altounian : survivre au génocide, traduire le traumatisme 


Comment peut-on donc être Arménien de la diaspora, subir l’affront de porter en soi une patrie “chimérique”, comment vivre rescapé d’un génocide, qui bien réel celui-là, n’est pas pris en compte dans les décisions des instances internationales... ? Quel est le statut de celui qui se retrouve “anormalement” survivant, dans une société qui l’avait programmé mort ? Comment peut-on encore vivre, avec quelles structures profondes, quels rapports au plaisir de vivre et à la mort lorsque l’on doit sa naissance à la gratuité du hasard.

Être descendant de survivants d’un génocide non reconnu par ses auteurs, c’est se situer d’emblée dans un rapport particulier au langage. Il ne s’agit pas là seulement de témoignage, mais d’identité. À notre époque où les exterminations prolifèrent, toutes les langues et les cultures majoritaires de l’Occident sont ainsi contraintes de recueillir en leur sein les vestiges de civilisations effondrées à leur insu ou en leur nom. Le travail d’élaboration et d’écriture que doit effectuer un descendant de survivants cherche à inscrire, dans l’Histoire du monde, ceux qui ont été effacés de leur propre histoire. 

 

14/04/2006
Bibliothèque municipale de Lyon
Histoire et mémoire

« Déplacements, Déportations, Exils » : journée d'étude du 4 février 2011 à la Fondation Auschwitz

Janine Altounian : Lecture et refoulement d’un Journal de déportation

Journée d'étude « Déplacements, Déportations, Exils » de la Fondation Auschwitz, 4 février 2011, "Lecture et refoulement d’un Journal de déportation".
04/02/2011
Fondation Auschwitz - Paris
Journal de déportation
Voir la video

"Mémoires du génocide arménien" : table ronde du 23 mai 2010 au Mémorial de la Shoah

Janine Altounian : Héritage traumatique et travail analytique

Mémoires du génocide arménien. Héritage traumatique et travail analytique de Vahram et Janine Altounian. Cet ouvrage à plusieurs voix porte sur la question de la transmission d’un héritage traumatique à partir du manuscrit du Journal de déportation de Vahram Altounian, débutant à Boursa « un mercredi 10 août 1915 ».
En présence de Janine Altounian, fille de l’auteur du manuscrit, traductrice et essayiste, Krikor Beledian, traducteur du manuscrit, écrivain arménien, maître de conférences à l’INALCO, Jean-François Chiantaretto, psychanalyste, professeur de psychopathologie à l’université Paris XIII-Nord, Régine Waintrater, psychanalyste, maître de conférence à l’université Paris VII-Denis-Diderot. 
Animée par Anny Dayan-Rosenman, maître de conférences en littérature à l’université Paris VII-Denis Diderot.
Avec la contribution de Krikor Beledian, Jean-François Chiantaretto, Manuela Fraire, Yolanda Gampel, René Kaës et Régine Waintrater, (éd. PUF, 2009).
23/05/2010
Mémorial de la Shoah - Paris
Transmission d’un héritage traumatique

L'étranger et le différent dans l'actualité du lien social

Résumé

A partir d'une approche pluridisciplinaire et en s'appuyant sur la pratique clinique, les auteurs de ces contributions interrogent le rapport à l'étranger ainsi qu'à la différence à travers les points cruciaux que ce rapport soulève, tant du côté de ceux que l'on appelle les émigrés que du côté des autochtones.
L'étranger et le différent dans l'actualité du lien social
Sous la direction de Rajaa Stitou avec la collaboration de Gérard Laniez avec avec les contributions de Janine Altounian, Sidi Mohammed Barkat, Fethi Benslama et al.
L'impensé contemporain
français
2007
128
978-2-84729-067-7

De la cure à l'écriture. L'élaboration d'un héritage traumatique

Résumé

Le parcours analytique esquissé ici cherche à témoigner de ce qui s'est transmis aux descendants des survivants, tous disparus à présent, du génocide arménien de 1915, nié par l'Etat turc. Aboutissant à la réappropriation de cette transmission, il peut être lu comme un cas clinique intéressant les psychanalystes et les héritiers des catastrophes historiques.

Entretien avec Janine Altounian sur France Culture - Journal de la philosophie

De la cure à l'écriture - Idées - France Culture : Le journal de la philosophie par François Noudelmann, le 10 juillet  2012.
Durée : 9 mn

L'excipit du livre : Zépur, le témoignage d'une rescapée 

L'ouvrage se termine par la transcription de l’entretien de Zépur Mezbakian, rescapée du génocide des Arméniens, diffusé sur France inter dans Là bas si j'y suis de Daniel Mermet le 11 mai 2005. Cet entretien d’une survivante, semblable aux « grands mères de son enfance »,  a été intégralement retranscrit par Janine Altounian dans le dernier chapitre du livre. Rare témoignage oral d’une expérience de ce qui a pu se vivre pendant la déportation des Arméniens vers les déserts de la mort, il constitue à ce titre un socle fondamental et emblématique de toute la réflexion de l’auteur sur l’héritage de cette transmission.

Pour étayer son propos elle fait entendre un extrait de cet entretien (8mn) dans nombre de ses interventions. Par exemple en 2011, au cours de la conférence filmée Expériences enfantines des génocides (Philippe Mesnard, Janine Altounian, Marie-Odile Godard, Nicole Dagnino) qu'elle fait à l’Unesco au colloque Enfance en guerre. Témoignages d'enfants sur la guerre. Egalement en 2015 à la Fondation Auschwitz à Bruxelles à la journée d'étude : « Quelle(s) mémoire(s) pour le génocide arménien ? »

 
Ce livre illustre à l’aide d’exemples personnels le rapport existant entre le travail de la cure et celui de l’écriture lors de l’élaboration d’un héritage traumatique.

Présentation du livre

Fédération des Ateliers de Psychanalyse le samedi 23 février 2013. Jeanne BERNARD et Nicole ROGER dialogueront avec l’auteure.

De la cure à l'écriture. L'élaboration d'un héritage traumatique
Janine Altounian
Hors collection
français
2012
248
978-2-13-060707-6
9 mn

IX - Le travail de l'intersubjectivité et la polyphonie du récit dans l'élaboration de l'expérience traumatique par René Kaës

Apports de la clinique du psychodrame psychanalytique de groupe
Le travail de la remembrance polyphonique dans l'écriture de Janine Altounian
Les conditions interdiscursives des liens de génération
Le travail de l'intersubjectivité, le préconscient et l'élaboration du trauma

VII - L'oubli de la mère par Manuela Fraire

Les souvenirs servent d'écran
Le privé est politique
Corps présent et âme absente
Pacte qui nie, pacte qui lie
Une épine au cœur de la langue maternelle
Mémoire et commémoration

VI - Naissance d'un témoignage, témoignage d'une naissance par Jean-François Chiantaretto

Naissance d'un texte, naissance par le texte
Maladresse, traduction mauvaise, mauvaise traduction
L'Œuvre d'un décentrement
Seule en présence de ou l'écriture comme interlocution interne
La tache aveugle

Syndiquer le contenu