16 mars 2015, Bruxelles, Palais des Académies - Journée d'étude : « Quelle(s) mémoire(s) pour le génocide arménien ? » organisée par la Fondation Auschwitz – Mémoire d’Auschwitz


La prochaine journée d'étude de l'ASBL Mémoire d’Auschwitz, intitulée «Quelle(s) mémoire(s) pour le génocide arménien », aura lieu le lundi 16 mars à Bruxelles au Palais des Académies.
Le génocide des Arméniens de Turquie (1915-1916) suscite toujours de nombreux débats. D’une part, l’obstination des gouvernements turcs de nier cette qualification est en opposition radicale avec sa reconnaissance par de nombreux gouvernements. D’autre part, les communautés arméniennes militent pour cette reconnaissance en construisant la mémoire publique de ce génocide.
 

Programme et Vidéo

11 h 50  : Intervention de Janine Altounian (Paris) : "Comment traduire en mots l’expérience de son propre effacement rencontré lors d’un voyage en Turquie ?"

Aujourd’hui, y a-t-il une mémoire arménienne en Turquie ? En effet, on a tendance à unifier la négation du génocide des Arméniens à toute la société turque. Or, il existe en Turquie une communauté arménienne, des organes de presse arméniens, mais aussi des citoyens d’origine turque qui militent pour cette reconnaissance. Une partie de cette journée se doit donc de traiter ces points, sans pour autant minimiser les pressions et les violences que peuvent subir ceux qui tiennent ces positions (l’assassinat de Hrant Dink le 19 janvier 2007 en a été un tragique exemple).

Construction et transmission mémorielle. Quelles sont les spécificités de la construction mémorielle du génocide des Arméniens ? Cette construction s’est-elle exprimée dès les années 1920 ? Poursuit-elle des buts précis hormis la reconnaissance par les autorités turques des crimes commis par les Jeunes Turcs et leurs complices ? Quels modèles se sont transmis d’une génération à l’autre à travers les récits de la destruction et de l’exil ? Une réconciliation est-elle possible ? À ce titre, il serait important d’estimer le rôle qui revient, pour et dans ce processus, à la mémoire du génocide des Juifs perpétré par les nazis et leurs collaborateurs.
 

Programme de la journée :

  • 9 h : Accueil des participants
  • 9 h 30 : Ouverture
    Janos Frühling (Académie royale de Médecine de Belgique)
    Michel Mahmourian (Avocat, membre de la communauté arménienne de Belgique)
  • 9 h 45 : Questions et problématiques, questions problématiques
    Laurence van Ypersele (UCL, Louvain-la-Neuve)
    Philippe Mesnard (Mémoire d'Auschwitz ASBL / UBP Clermont-Ferrand)
  • 10 h 15 : Laure Piaton (Musée du Patrimoine arménien de Valence) : Une expérience de patrimonialisation de la mémoire arménienne : Le CPA de Valence (France)
  • 10 h 55 : Anouche Kunth (CNRS) : Mémoires paysagères de la Catastrophe. Réflexions sur l’image manquante
  • 11 h 35 : Pause
  • 11 h 50 : Janine Altounian (Paris) : Comment traduire en mots l’expérience de son propre effacement rencontré lors d’un voyage en Turquie ?
  • 12 h 30 : Pause déjeuner
  • 14 h : Sila Cehreli (Université de Marmara, Istanbul) : Vers une (re)découverte du Yergir / Heimat arménien : débat public et prises de position en Turquie (2007-2015)
  • 14 h 40 : Michael Hofmann (Université de Paderborn) : La dimension arménienne de la mémoire turco-allemande
  • 15 h 20 : Michel Marian (IEP, Esprit) : Construction mémorielle et rôle de la Shoa
  • 16 h : Discussion et cloture
Organisation sous la responsabilité de Philippe Mesnard
 

Toutes les vidéos de la journée

 
Débat: 
Quelle(s) mémoire(s) pour le génocide arménien ?
Date: 
16/03/2015
Lieu: 
Bruxelles - Palais des Académies
Langue: 
français
Video: 
Voir la video