Freud

Séminaire Schibboleth - Actualité de Freud organisé pour la saison 2014 - 2015 sur le thème « Les figures de la cruauté » en six séances

Séminaire sous la direction de Michel Gad Wolkowicz

Argument

Les Figures de la cruauté se sont comme imposées dans la continuité des thématiques des précédents colloques et publications : Un monde en Trans — Transfert de transferts ou d’une hypocondrie du contemporain ; La Force du Nom ; Tensions et défis éthiques dans le monde contemporain ; La Psychologie de masse aujourd’hui ; Présence de la Shoah et d’Israël dans la pensée contemporaine ; L’intergénérationnel, Shoah/Israël, Nom sacré/Nom maudit — Généalogie de la haine/Transmission de la mémoire et du traumatisme ; États du Symbolique — Depuis « L’Homme Moïse et la religion monothéiste », en passant par Freud, Rothko, Appelfeld... Droit, Loi, Psychanalyse.

Intervention de Janine Altounian à la séance du 19 mars 2015 sur La cruauté dans les cultures et les idéologies :  « un héritage irrecevable ne peut être reçu que traduit dans une autre langue ».  

Voir l'ouvrage collectif Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie publié en 2016 sous la direction de de Michel Gad Wolkowicz à l'
issue du séminaire.

19/03/2015
Institut Supérieur Européen de Gestion, 28, rue des Francs-Bourgeois, Paris (IV)
La cruauté dans les cultures et les idéologies : «Un héritage irrecevable ne peut être reçu que traduit dans une autre langue»

Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie

Cet ouvrage collectif Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie, publié en 2016 est issu du séminaire Schibboleth — Actualité de Freud organisé pour la saison 2014-2015 sur le thème « Les figures de la cruauté », en six séances.

Enjeu dans le développement de l’enfant, dans certaines expériences adolescentes, dans le rapport à l’autre, on la retrouve aussi dans les étapes d’une civilisation, dans les rituels structurant la vie d’une société et des sociétés ensemble (le sacrifice, la guerre…) ou encore dans l’art, dans la littérature. La place que lui font une époque, une pensée, peut caractériser un état de civilisation et de culture – ou de barbarie.

Omniprésente dans le monde contemporain, elle se manifeste dans la vie politique, dans l’espace du travail, scolaire, médiatique, virtuel, mais aussi dans l’univers familial. C’est pourquoi, dans cet ouvrage, la cruauté n’est pas pensée comme une abstraction métaphysique ou sociologique, mais comme une réalité psychique,  affectant des sujets (individus et groupes) bien réels. Banalité du mal, pulsion de mort, emprise, destructivité, sadisme… Plus de 40 intellectuels (historiens, philosophes, psychiatres, psychanalystes, sociologues…) s’attachent ensemble à aborder notre époque en considérant la cruauté comme une notion psychopathologique, comme un indice culturel et comme un symptôme du « Malaise dans la civilisation ».

Intervention de Janine Altounian à la séance du 19 mars 2015 sur La cruauté dans les cultures et les idéologies :  « un héritage irrecevable ne peut être reçu que traduit dans une autre langue ».  

Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie
Sous la direction de Michel Gad Wolkowicz, avec les contributions de Bernard Golse, Frédéric Encel, Serge Hefez, Daniel Zagury, Jean-Pierre Winter, Raphael Draï, Michael Bar Zvi, Eric Marty, Jean-Jacques Moscovitz, Daniel Sibony, Georges- Elia Sarfati, Danièle Brun, Jacques Tarnéro, Eugène Enriquez, Christian Hoffmann, etc.
Schibboleth – Actualité de Freud
français
2016
650
Syndiquer le contenu