Traumatismes, environnement et sociétés : quels après-coups ? : Journées scientifiques du 22 au 24 juin 2017 de l’URFT de St Denis et de l’association TRAMES PSY

En partenariat avec le Centre de Recherche Psychanalyse Médecine et Société de l’Université Denis Diderot- Paris 7 et le Laboratoire PCPP Psychologie clinique, Psychopathologie, et Psychanalyse de l’Université Paris 5 , l'URFT (Unité de Recherche et de Formation sur le Traumatisme) du Centre hospitalier de Saint-Denis et ’association TRAMES PSY organisent trois journées à la Bourse du travail de Saint-Denis sur : " Traumatismes, environnement et sociétés : quels après-coups ?".

Après les attentats du 13 novembre et l’opération du Raid sur l’appartement d’un immeuble de Saint-Denis, nous en sommes à considérer les après-coups. Ces journées nous amèneront à explorer diverses questions : quels sont les effets des consultations d’urgence ? Mises en place sur site et ailleurs ? Quels suivis des victimes ? Du traitement de la question par les médias, les politiques, les spécialistes ? Quels effets sur les professionnels ? 

La question du traumatisme extrême, dans ses diverses figures, amène par ailleurs à se demander comment l’environnement peut-il avoir un effet (protecteur, aggravant...) sur une souffrance qui relève aussi de la petite histoire, celle du sujet... Quel impact de la «grande Histoire» sur la petite histoire, celle de l’homme, la femme, l’enfant dit «victime». L’environnement dans ses dimensions plurielles - les proches, le social dans ses différentes dimensions et le politique – peut-il favoriser l’intégration et la symbolisation de l’effraction traumatique ou en grêver les possibilités ? 

Rencontre - Débat organisé par la revue L'autre le 19 juin 2017 : "Faire de la diversité une chance. Comment ?” En littérature en clinique et dans la vie


A l'occasion de la parution du 50ème numéro, la revue transculturelle L'autre, pour penser autrement la clinique et les grandes questions de société,  publiée par les Editions la pensée sauvage, organisent une rencontre - débat le 19 juin 2017: 

"Faire de la diversité une chance. Comment ?”

En littérature, en clinique et dans la vie

Avec Valerie Zenatti, écrivaine et traductrice d’A. Appelfeld et Janine Altounian, écrivaine et traductrice de Freud.

Un débat animé par Zoé Varier, D’ici, d’ailleursFrance Inter.

Suivi d’une surprise musicale avec Geneviève Welsh et invités

Accompagnées de Marion Feldman – psychologue, Jonathan Ahovi – psychiatre, Malika Bennabi – psychologue, Thierry Baubet – rédacteur en chef de la revue, Daniel Derivois – psychologue, Marie Rose Moro, directrice scientifique de la revue et l’ensemble du comité de rédaction de la revue.

Lundi 19 juin 2017 de 18H à 21H, à la Maison de Solenn, salle Lebovici, 97 bd de Port Royal, 75014 Paris

Seminar : Transgenerationelle Weitergabe von postgenozidalen Traumata „Der Armenische Fall“ Sonntag, 21. Mai 2017

Das Konzept der Weitergabe von psychischen Traumen an die nächste Generation hat sich innerhalb der psychologischen Traumasdiskussion während der letzten 25 Jahre zunehmend etabliert. Dieses Konzept und der Begriff des „postgenozidalen Traumas“ entstanden im Rahmen der Auseinandersetzung mit dem Holocaust. Unsere eigene Betroffenheit und das Interesse an Forschung und Erfahrung auf diesem Gebiet haben uns veranlasst, ein Seminar zu organisieren, um die transgenerationelle Weitergabe von Traumen besser verstehen zu lernen und das post-genozidale Trauma am Fall der Armenier und Armenierinnen zu thematisieren.

Die Seminarsprache ist Deutsch.

Referentinnen:

Frau Miriam Victory Spiegel, Paar und Familientherapeutin 
Frau Professor Janine Altounian, Essayistin und Übersetzerin 

Ein Gastbeitrag von Janine Altounian : An die Stätten des Verbrechens zurückkehren, um das Trauma der Auslöschung zu durchleben

Menschen gedenken in Yervevan (Armenien) dem Völkermord an den Armeniern. Bild: KAREN MINASYAN / AFP
Die Eltern von Janine Altounian haben den Völkermord an den Armeniern überlebt. 2013 kehrte die Essayistin zum ersten Mal in die türkische Heimat ihrer Eltern zurück. Eine Erzählung. 

Der Gastbeitrag ist eine abgekürzte, redaktionell leicht bearbeitete Fassung der Rede, die Janine Alotunian am 21. Mai 2017 im schweizerischen Winterthur bei dem Seminar „Transgenerationelle Weitergabe von postgenozidialen Traumata: Der Armenische Fall“ halten wird

 

allemand

Séminaire de l'IRIS sur les violences de masse : enquêter par l'intime. Sources, méthodes, épistémologie - Séance du 24 avril : Famille (2). Transmissions, traductions

La séance du 24 avril du séminaire interdisciplinaire de l'IRIS (Unité mixte de recherche associant l’EHESS, le CNRS, l’Inserm et l’Université Paris 13)  animé par Anouche Kunth, chargée de recherche au CNRS (Hors EHESS) et Chowra Makaremi, chargée de recherche au CNRS (IRIS) sera consacrée à : 
"Famille (2). Transmissions, traductions", un thème qui sera abordé plus spécifiquement à travers l'entreprise de traduction, avec Janine Altounian (traductrice et essayiste, auteur notamment des Mémoires du génocide arménien. Héritage traumatique et travail analytique, Paris, PUF, 2009) et Chowra Makaremi (Le Cahier d’Aziz, Paris, Gallimard, 2011).

Ces deux héritières de l'histoire génocidaire se sont livrées respectivement à la traduction du journal du père et du témoignage du grand-père offrant ainsi la possibilité de mettre en regard ces deux expériences de transmission-traduction au cours d'une séance croisée, dont la date n'est pas anodine pour porter une parole symbolique en ce jour de commémoration.

Séminaire Schibboleth – Actualité de Freud /Littérature et psychanalyse : la responsabilité en question - 20 avril - Institut Supérieur Européen de Gestion Paris

Schibboleth – Actualité de Freud –

LITTÉRATURE ET PSYCHANALYSE 
FICTION ET VÉRITÉ, 
ÉCRITURE ET TRAUMATISME  

Jeudi 20 avril 2017
de 20h30 à 23h00

Institut Supérieur Européen de Gestion

Congrès Mondial de Traductologie - 10/14 avril 2017, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense - Session 4, vendredi 14 avril : Dialogue entre psychanalyse et traduction

La SEPTET, Société d’Études des Pratiques et Théories en Traduction (société de spécialité de la SAES),  la Société Française de Traductologie, le Laboratoire MoDyCo (Modèles-Dynamiques-Corpus, UMR 7114) et le CREA, Centre de Recherches anglophones,(EA 370), tous quatre rattachés à l'Université Paris-Nanterre organisent sous le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO le 1er Congrès Mondial de Traductologie qui se tiendra du 10 au 14 AVRIL 2017 à l'Université Paris-Nanterre sur le thème : "La traductologie : une discipline autonome".

Programme

Dans le cadre du 1er Congrès Mondial de Traductologie, Janine Altounian interviendra le 14 avril pour animer l'atelier 343 : "Traduire Freud. Freud, théoricien de la traduction".

3e Semaine de la mémoire : les femmes dans les génocides du XXe siècle... et aujourd'hui ? Lycée Thierry Maulnier du lundi 27 au vendredi 31 mars 2017 à Nice

Dans le cadre de la Semaine de la mémoire, de l’engagement, de la citoyenneté et de la solidarité internationale, le lycée Thierry Maulnier à Nice accueille chaque année depuis 2015 avec les élèves de 1re technologique et leurs professeurs une programmation variée : expositions, ateliers artistiques, conférences et témoignages, projections de films et représentations théâtrales autour des trois génocides reconnus du XXe siècle.

Cette 3e édition aura pour thème "les femmes dans les génocides du XXe siècle... et aujourd'hui ?
Intervention de janine Altounian le 29 mars à 9h : "Le rôle déterminant des femmes dans la transmission de mon héritage

Détail du programme de la semaine à télécharger au format pdf (colonne de droite).

Voir l'édition précédente de 2016

 

Séminaire du 11 février 2017 organisé par la Société de Psychanalyse Freudienne à Marseille en collaboration avec Jacques Félician : " Ce qui est appris par l’expérience : Tô pathei mathos"

La Société de Psychanalyse Freudienne propose le 3ème samedi du mois un séminaire à Marseille organisé par Caroline Gros en collaboration avec Jacques Félician sur le thème " Ce qui est appris par l’expérience : Tô pathei mathos".

Janine Altounian, germaniste, traductrice et essayiste est l'invitée de la séance du samedi 11 février :  “Savoir faire avec les restes : les mains des survivants à l’ouvrage de la vie”.

Ses derniers ouvrages parus sont De la cure à l'écriture, Élaboration d'un héritage traumatique, PUF 2012, Mémoires du génocide arménien, Héritage traumatique et travail analytique, PUF, 2009

« Ce qui est appris par l’expérience » (Eschyle), lorsque celle-ci se réclame de la psychanalyse, nous renvoie à ce que nous tenons pour un universel depuis Freud : l’acte d’une parole adressée à l’Autre et ses effets. L’écueil n’est-il pas alors de négliger comment cela est possible et qui, en dehors de nos expressions verbales, en est au fondement : soit la constitution, chez l’enfant, de l’espace à partir du sentir impliquant pour le corps un « se mouvoir », l’édification du schéma corporel face au chaos originel, les premières marques rythmiques d’une acquisition de la temporalité.