Psychisme

Séminaire Schibboleth - Actualité de Freud organisé pour la saison 2014 - 2015 sur le thème « Les figures de la cruauté » en six séances

Séminaire sous la direction de Michel Gad Wolkowicz

Argument

Les Figures de la cruauté se sont comme imposées dans la continuité des thématiques des précédents colloques et publications : Un monde en Trans — Transfert de transferts ou d’une hypocondrie du contemporain ; La Force du Nom ; Tensions et défis éthiques dans le monde contemporain ; La Psychologie de masse aujourd’hui ; Présence de la Shoah et d’Israël dans la pensée contemporaine ; L’intergénérationnel, Shoah/Israël, Nom sacré/Nom maudit — Généalogie de la haine/Transmission de la mémoire et du traumatisme ; États du Symbolique — Depuis « L’Homme Moïse et la religion monothéiste », en passant par Freud, Rothko, Appelfeld... Droit, Loi, Psychanalyse.

Intervention de Janine Altounian à la séance du 19 mars 2015 sur La cruauté dans les cultures et les idéologies :  « un héritage irrecevable ne peut être reçu que traduit dans une autre langue ».  

Voir l'ouvrage collectif Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie publié en 2016 sous la direction de de Michel Gad Wolkowicz à l'
issue du séminaire.

19/03/2015
Institut Supérieur Européen de Gestion, 28, rue des Francs-Bourgeois, Paris (IV)
La cruauté dans les cultures et les idéologies : «Un héritage irrecevable ne peut être reçu que traduit dans une autre langue»

Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie

Cet ouvrage collectif Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie, publié en 2016 est issu du séminaire Schibboleth — Actualité de Freud organisé pour la saison 2014-2015 sur le thème « Les figures de la cruauté », en six séances.

Enjeu dans le développement de l’enfant, dans certaines expériences adolescentes, dans le rapport à l’autre, on la retrouve aussi dans les étapes d’une civilisation, dans les rituels structurant la vie d’une société et des sociétés ensemble (le sacrifice, la guerre…) ou encore dans l’art, dans la littérature. La place que lui font une époque, une pensée, peut caractériser un état de civilisation et de culture – ou de barbarie.

Omniprésente dans le monde contemporain, elle se manifeste dans la vie politique, dans l’espace du travail, scolaire, médiatique, virtuel, mais aussi dans l’univers familial. C’est pourquoi, dans cet ouvrage, la cruauté n’est pas pensée comme une abstraction métaphysique ou sociologique, mais comme une réalité psychique,  affectant des sujets (individus et groupes) bien réels. Banalité du mal, pulsion de mort, emprise, destructivité, sadisme… Plus de 40 intellectuels (historiens, philosophes, psychiatres, psychanalystes, sociologues…) s’attachent ensemble à aborder notre époque en considérant la cruauté comme une notion psychopathologique, comme un indice culturel et comme un symptôme du « Malaise dans la civilisation ».

Intervention de Janine Altounian à la séance du 19 mars 2015 sur La cruauté dans les cultures et les idéologies :  « un héritage irrecevable ne peut être reçu que traduit dans une autre langue ».  

Les figures de la cruauté - Entre civilisation et barbarie
Sous la direction de Michel Gad Wolkowicz, avec les contributions de Bernard Golse, Frédéric Encel, Serge Hefez, Daniel Zagury, Jean-Pierre Winter, Raphael Draï, Michael Bar Zvi, Eric Marty, Jean-Jacques Moscovitz, Daniel Sibony, Georges- Elia Sarfati, Danièle Brun, Jacques Tarnéro, Eugène Enriquez, Christian Hoffmann, etc.
Schibboleth – Actualité de Freud
français
2016
650

Table ronde avec Janine Altounian, auteur d’ouvrages sur la transmission psychique chez les enfants de survivants à un trauma collectif

Table ronde avec Janine Altounian, auteur d’ouvrages sur la transmission psychique chez les enfants de survivants à un trauma collectif in Guérir ? Dans la psychose et l’autisme, Actes de la journée d’étude de l’Association Les enfants au Pays, samedi 25 novemrbre 2006.
Guérir ? Dans la psychose et l’autisme, Actes de la journée d’étude du 25 novembre 2006
25/11/2006
français
Table ronde avec Janine Altounian, auteur d’ouvrages sur la transmission psychique chez les enfants de survivants à un trauma collectif
2006

L’amour particulier d’un trésor terrifiant

« L’amour particulier d’un trésor terrifiant » in Transmissions et soins psychiques, sous la direction de Marcel Sassolas, érés, 2009.
Transmissions et soins psychiques, sous la direction de Marcel Sassolas
10/03/2009
français
L’amour particulier d’un trésor terrifiant
2009

Un exemple du travail de remémoration chez une traductrice essayiste

«Un exemple du travail de remémoration chez une traductrice essayiste» in Les traumatismes : causes et suites, École de psychanalyse des Forums du Champ Lacanien, Actes des Journées nationales, décembre 2004.
Les traumatismes : causes et suites
19/12/2004
français
Un exemple du travail de remémoration chez une traductrice essayiste
2004

De quoi témoignent les mains des survivants ? De l’anéantissement des vivants, de l’affirmation de la vie

« De quoi témoignent les mains des survivants ? De l’anéantissement des vivants, de l’affirmation de la vie » in Témoignage et trauma, Implications psychanalytiques, sous la direction de Jean François Chiantaretto, Paris, Dunod /Collection Inconscient et   Culture, 2004.
Témoignage et trauma, Implications psychanalytiques, sous la direction de Jean François Chiantaretto
19/05/2004
français
De quoi témoignent les mains des survivants ? De l’anéantissement des vivants, de l’affirmation de la vie
2004

Un patrimoine traumatique ne devient refoulable que dé-porté dans la langue de l’autre

« Un patrimoine traumatique ne devient refoulable que dé-porté dans la langue de l’autre » in Journal des psychologues,"Aux frontières de la différence culturelle", mai 2004, n° 217.
Journal des psychologues
11/05/2004
français
Un patrimoine traumatique ne devient refoulable que dé-porté dans la langue de l’autre
2004

Épouvante et oubli : la littérature comme sauvetage de la figure du père

« Épouvante et oubli : la littérature comme sauvetage de la figure du père » in L’oubli du père, sous la direction de Jacques André et Catherine Chabert, puf, Petite bibliothèque de psychanalyse, 2004.
L’oubli du père, sous la direction de Jacques André et Catherine Chabert
19/04/2004
français
Épouvante et oubli : la littérature comme sauvetage de la figure du père
2004

Quels déterminants culturels et psychiques pour les héritiers d’un génocide? (à l’exemple du cas arménien)

« Quels déterminants culturels et psychiques pour les héritiers d’un génocide ? (à l’exemple du cas arménien) » in Génocide(s), Réseau Vitoria, Éd. Bruylant, coll. de droit  international, t. 42,  Bruxelles, 1999, dirigé par Katia Boustany et Daniel Dormoy.

C'est à l'occasion du cinquantième anniversaire de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide que le « Réseau Vitoria » a organisé un colloque à Paris en 1998. Cette manifestation avait pour objectif de présenter « un visage contemporain » du crime de génocide à travers les « regards croisés » tant de juristes que de personnalités se situant « hors champ juridique » (historiens, analystes politiques, ethnologues, médecins,...) afin de mieux appréhender le phénomène du génocide sous ses différents aspects.

Génocide(s)
16/02/1999
français
Quels déterminants culturels et psychiques pour les héritiers d’un génocide? (à l’exemple du cas arménien)
1999
Syndiquer le contenu