Traduction

L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture in Documents & débats de L’Association Psychanalytique de France, n° 102 de juin 2020, bulletin intérieur

Janine Altounian
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture

Texte de l'intervention de Janine Altounian invitée par l'APF aux soirées de l'association à Lyon le 21 novembre 2019.

Ma réponse à votre invitation sera en fait un hommage au travail analytique. Mon écriture, que j‘appelle « écriture d’analysante », retrace en effet une certaine élaboration de l’héritage traumatique d’un crime de masse, tandis que cet hommage met au jour, tout spécialement dans mon dernier livre/testament, L’effacement des lieux, les traces prometteuses de vie qu’aura pourtant laissées un passé mortifère et traumatisant.

Écrit à la fin d’une troisième cure dont les deux précédentes, terminées respectivement en 1974 et 2010 m’avaient conduite, en 1975, à l’écriture et, en 1970, à la traduction de Freud puis à celle de ses Œuvres complètes sous la direction de Jean Laplanche, la thématique de la traduction occupe dans ce témoignage une place prépondérante, tant pour la traduction du mutisme des survivants que pour celle de leur empreinte dans le déplacement linguistique et culturel lors d’un éventuel transfert positif au « pays d’accueil ». Cette primauté de la traduction mise au service de la pulsion de vie chez les héritiers d’une rupture historique violente s’exprime aussi bien dans des passages autobiographiques proposés, en quelque sorte, comme des « vignettes cliniques », que dans des théorisations progressant « en spirale » au fur et à mesure des étapes de l’élaboration.

Documents & débats
21/06/2019
français
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture in Documents & débats de L’Association Psychanalytique de France, n° 102 de juin 2020, bulletin intérieur
2019

Au-delà du Principe de plaisir – Colloque du Centenaire de Freud les 14 et 15 novembre 2020 à Paris

Colloque organisé à l'occasion du centenaire de la publication du texte de Freud
Pour une éthique du décloisonnement entre psychanalyse, psychiatrie et neurosciences, Pierre Marie, Marc Masson et Yves Sarfati, le président du e-CFP2020 vous propose le Colloque du Centenaire – 1920-2020, Au-delà du Principe de plaisir, qui se tiendra les samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020 Amphithéâtre Faraboeuf, 15 rue de l’école de médecine à Paris 6éme.

A cette occasion Elise Pestre, Maître de conférences à Université de Paris (Paris Diderot) au Département de psychologie "Etudes Psychanalytiques", est allée avec des étudiants de l'Université de Paris à la rencontre de Janine Altounian pour la questionner sur les problèmes spécifiques soulevés par la traduction de ce texte majeur. Ecoutez cet échange en podcast. 

Au-delà du Principe de plaisir – Colloque du Centenaire de Freud
14/11/2020
Hôpital Necker - 15 rue Ecole de médecine, Paris 6éme

Au-delà du Principe de plaisir – Colloque du Centenaire de Freud les 14 et 15 novembre 2020 à Paris

Colloque organisé à l'occasion du centenaire de la publication du texte de Freud

Pour une éthique du décloisonnement entre psychanalyse, psychiatrie et neurosciences, Pierre Marie, Marc Masson et Yves Sarfati, le président du e-CFP2020 vous propose le Colloque du Centenaire – 1920-2020, Au-delà du Principe de plaisir, qui se tiendra les samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020 Amphithéâtre Faraboeuf, 15 rue de l’école de médecine à Paris 6éme.

C'est à cette occasion qu'Elise Pestre, Maître de conférences à Université de Paris (Paris Diderot) au Département de psychologie "Etudes Psychanalytiques" est allée avec des étudiants de l'Université de Paris à la rencontre de Janine Altounian pour la questionner sur les problèmes spécifiques soulevés par la traduction de ce texte majeur. Nous souhaitions en effet l'écouter sur cette expérience de  traductrice aux Oeuvres complètes de Freud sous la direction de Jean Laplanche, et sur ce texte en particulier. Cette rencontre, qui s'est tenue le 09 mars 2020, a donné lieu à un échange d'une grande richesse entre les étudiants et Janine Altounian, dialogue qui leur a permis d'explorer certains aspects du texte de Freud et d'affiner leur présentation à venir lors du colloque du centenaire prévu en novembre prochain.
Ecoutez cet échange en podcast !

14/11/2020
Hôpital Necker - Rue Ecole de médecine, Paris 6éme
Au-delà du Principe de plaisir
2h

Séminaire du 23 janvier 2020 « Autobiographie et Correspondances » de l’ITEM (Institut des textes et des manuscrits modernes) - Reporté à une date ultérieure

Séminaire DE L'ITEM dirigé par Jean-Marc Hovasse et Véronique Montémont - Entretien avec Janine Altounian autour de L’Effacement des lieux (PUF, 2019)

Janine Altounian, essayiste, germaniste, traductrice de Freud, a publié en 2019 L’Effacement des lieux. Autobiographie d’une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud (PUF). 

Cet ouvrage reprend, résume et reformule les réflexions nées d’une vie entière consacrée à penser la traduction du traumatisme (Ouvrez-moi seulement les chemins d’Arménie. Un génocide aux déserts de l’inconscient, 1990 ; L’intraduisible. Deuil, mémoire, transmission, 2005), en utilisant notamment, et de manière privilégiée, la voie de l’expérience autobiographique : celle de l’auteure, mais aussi celle de son père, dont elle a publié et commenté le journal. 

23/01/2020
Ecole Normale Supérieure, 46 rue d’Ulm - Paris
Autobiographie et Correspondances

Séminaire du 23 janvier 2020 « Autobiographie et Correspondances » de l’ITEM (Institut des textes et des manuscrits modernes)

Séminaire DE L'ITEM dirigé par Jean-Marc Hovasse et Véronique Montémont - Entretien avec Janine Altounian autour de L’Effacement des lieux (PUF, 2019)
 
Janine Altounian, essayiste, germaniste, traductrice de Freud, a publié en 2019 L’Effacement des lieux. Autobiographie d’une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud (PUF). 
 
 

Cet ouvrage reprend, résume et reformule les réflexions nées d’une vie entière consacrée à penser la traduction du traumatisme (Ouvrez-moi seulement les chemins d’Arménie. Un génocide aux déserts de l’inconscient, 1990 ; L’intraduisible. Deuil, mémoire, transmission, 2005), en utilisant notamment, et de manière privilégiée, la voie de l’expérience autobiographique : celle de l’auteure, mais aussi celle de son père, dont elle a publié et commenté le journal. 
Informations pratiques
De 17h à 19h en Salle des Conférences à l’Ecole Normale Supérieure.
Autobiographie et Correspondances
23/01/2020
Ecole Normale Supérieure, 46 rue d’Ulm - Paris

Colloque organisé par l'INALCO le 29 novembre : Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction

Colloque : Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction 

Argumentaire

Comment penser les différentes pratiques de la traduction en référence à la question migratoire ?

Le travail de traduction implique toujours une transformation à partir de différentes modalités d’encodage de l’information, de diverses pratiques d’organisation signifiante des objets du monde et de mise en expression sémiotique du dire. Intervenir auprès d’un public de personnes migrantes, confrontées à une problématique d’exil contraint, c’est se confronter à la question des possibilités de mise en récit d’une réalité marquée par la violence, la terreur, la mort et la fuite en avant.

Dès lors, traduire auprès de ces personnes n’est pas seulement trouver les mots, la gestuelle corporelle, les équivalents culturels. Il s’agit aussi de pouvoir rendre compte de la complexité d’expériences relevant de l’indicible, de la béance ou du silence accompagnant l’effraction traumatique. L’ouragan des violences à répétition et la massivité des actes ayant destitué le verbe, le traducteur tentera de découvrir les traces à peine décelables de la sidération dans le discours pour les traduire en mots et appréhender les vécus sensorimoteurs.

29/11/2019
Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris
Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction

Colloque organisé par l'INALCO le 29 novembre 2019 : Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction

Colloque organisé par : Houria Abdelouahed, MCF, HDR, Université de Paris; Christina Alexopoulos – de Girard, ATER, Université d’Angers; Frosa Pejoska-Bouchereau, PU, Inalco, PLIDAM et Thomas Szende, PU, Inalco, PLIDAM.

Argumentaire
 
Comment penser les différentes pratiques de la traduction en référence à la question migratoire ?
Le travail de traduction implique toujours une transformation à partir de différentes modalités d’encodage de l’information, de diverses pratiques d’organisation signifiante des objets du monde et de mise en expression sémiotique du dire. Intervenir auprès d’un public de personnes migrantes, confrontées à une problématique d’exil contraint, c’est se confronter à la question des possibilités de mise en récit d’une réalité marquée par la violence, la terreur, la mort et la fuite en avant.
Dès lors, traduire auprès de ces personnes n’est pas seulement trouver les mots, la gestuelle corporelle, les équivalents culturels. Il s’agit aussi de pouvoir rendre compte de la complexité d’expériences relevant de l’indicible, de la béance ou du silence accompagnant l’effraction traumatique. L’ouragan des violences à répétition et la massivité des actes ayant destitué le verbe, le traducteur tentera de découvrir les traces à peine décelables de la sidération dans le discours pour les traduire en mots et appréhender les vécus sensorimoteurs.

Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction
29/11/2019
Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris

Séminaire de recherche Ecole doctorale "Violences extrêmes : Italie, Espagne, Argentine et Chili. Réécritures, post-mémoire" - 4 octobre - Paris 3 Sorbonne Nouvelle

Ce séminaire de l'Ecole Doctorale « Europe latine - Amérique latine » de Paris 3 Sorbonne Nouvelle est organisé par Maria Pia De Paulis, Professeur de littérature italienne contemporaine - CIRCE et Veronica Estay Stange, Université Paris 8, Sciences Po Paris, membre du CIREMM.

1ére séance du 4 octobre avec Jannine Altounian - Essayiste, spécialiste de la transmission traumatique, et co-traductrice des Œuvres complètes de Freud (PUF).

« Crimes sans traces » : élaboration psychique, transmission et traduction.

« Crimes sans traces » : élaboration psychique, transmission et traduction
04/10/2019
Centre Censier de Paris 3 Sorbonne Nouvelle

Séminaire de recherche "Violences extrêmes : Italie, Espagne, Argentine et Chili. Réécritures, post-mémoire" organisé par L'Ecole Doctorale « Europe latine - Amérique latine » de Paris 3 Sorbonne Nouvelle - 4 octobre 2019

Intervention de Janine Altounian le 4 octobre dans le cadre du Séminaire "Violences extrêmes : Italie, Espagne, Argentine et Chili. Réécritures, post-mémoire"  proposé par Maria Pia De Paulis, Professeur de littérature italienne contemporaine - CIRCE (Centre Interdisciplinaire sur la Culture des Echanges), axe "Écritures du temps présent" en collaboration avec Veronica Estay Stange, Université Paris 8, Sciences Po Paris, membre du CIREMM (Centre International de Recherche et d’Enseignement sur les Meurtres de Masse) (http://www.ciremm.org/).

Ce séminaire est organisé par l'Ecole Doctorale « Europe latine - Amérique latine » de Paris 3 Sorbonne Nouvelle :
1ére séance du 4 octobre avec Jannine Altounian - Essayiste, spécialiste de la transmission traumatique, et co-traductrice des Œuvres complètes de Freud (PUF).

« Crimes sans traces » : élaboration psychique, transmission et traduction

 

04/10/2019
Centre Censier de Paris 3 Sorbonne Nouvelle
« Crimes sans traces » : élaboration psychique, transmission et traduction

Oedipe le Salon reçoit Janine Altounian mardi 14 mai 2019 pour nous parler de son dernier livre paru aux Puf en 2019


Oedipe le Salon reçoit Janine Altounian mardi 14 mai 2019 à 20h30 pour nous parler de de son dernier livre, L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, paru aux Puf en 2019. Présentation de Françoise Hermon.

L'association Œdipe le Salon constitue, depuis une vingtaine d'années, un véritable réseau amical et professionnel dans un intérêt partagé pour la psychanalyse, ses livres et son écriture. Il réunit des psychanalystes, des artistes et tous ceux que nos rencontres intéressent. Œdipe le Salon, c’est une soirée débat mensuelle sur un livre de psychanalyse en présence de l'auteur et d'un artiste plasticien qui expose ses oeuvres; un prix annuel remis à un auteur dont le livre a été présenté dans l'année; des rencontres publiques sur l'écriture de la psychanalyse; des portes ouvertes autour des artistes; des publications et un site web.

14/05/2019
Dîner et débat chez Delia KOHEN 40 bis rue Violet – Paris 15
L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud,
Voir la video
1h05
Syndiquer le contenu