Traduction

Oedipe le Salon reçoit Janine Altounian mardi 14 mai 2019 pour nous parler de son dernier livre paru aux Puf en 2019


Oedipe le Salon reçoit Janine Altounian mardi 14 mai 2019 à 20h30 pour nous parler de de son dernier livre, L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, paru aux Puf en 2019.

L'association Œdipe le Salon Œdipe le Salon constitue, depuis une vingtaine d'années, un véritable réseau amical et professionnel dans un intérêt partagé pour la psychanalyse, ses livres et son écriture. Il réunit des psychanalystes, des artistes et tous ceux que nos rencontres intéressent. Œdipe le Salon, c’est une soirée débat mensuelle sur un livre de psychanalyse en présence de l'auteur et d'un artiste plasticien qui expose ses oeuvres; un prix annuel remis à un auteur dont le livre a été présenté dans l'année; des rencontres publiques sur l'écriture de la psychanalyse; des portes ouvertes autour des artistes; des publications et un site web.

14/05/2019
Dîner et débat chez Delia KOHEN 40 bis rue Violet – Paris 15
L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud,

Oedipe le Salon reçoit Janine Altounian mardi 14 mai 2019 pour nous parler de son dernier livre paru aux Puf en 2019


Oedipe le Salon reçoit Janine Altounian mardi 14 mai 2019 à 20h30 pour nous parler de de son dernier livre, L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, paru aux Puf en 2019.

L'association Œdipe le Salon Œdipe le Salon constitue, depuis une vingtaine d'années, un véritable réseau amical et professionnel dans un intérêt partagé pour la psychanalyse, ses livres et son écriture. Il réunit des psychanalystes, des artistes et tous ceux que nos rencontres intéressent. Œdipe le Salon, c’est une soirée débat mensuelle sur un livre de psychanalyse en présence de l'auteur et d'un artiste plasticien qui expose ses oeuvres; un prix annuel remis à un auteur dont le livre a été présenté dans l'année; des rencontres publiques sur l'écriture de la psychanalyse; des portes ouvertes autour des artistes; des publications et un site web.

L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud,
14/05/2019
Dîner et débat chez Delia KOHEN 40 bis rue Violet – Paris 15

Actualité de la Psychanalyse à Troyes - Conférence/ Débat le 8 mars : Se dégager du trauma : traduction, cure et écriture

enluminure arménienne
Conférence organisée par Actualité de la Psychanalyse à Troyes le vendredi 8 mars 2019 à 20h30 à l'Institut Universitaire Européen Rachi à Troyes.

Janine Altounian, analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud 
Se dégager du trauma : traduction, cure et écriture

Janine Altounian viendra parler de la dimension clinique et analytique du trauma à travers son histoire personnelle qui s’inscrit dans la tragédie du génocide arménien. Elle insistera sur la force inconsciente de l’impensé du trauma dans sa transmission transgénérationnelle. Elle mettra en évidence le possible dégagement par la cure et l’écriture, des pulsions de vie enfouies sous cet héritage traumatique.

Page 64 de son livre De la cure à l’écriture. L’élaboration d’un héritage traumatique, Janine Altounian propose de « transformer le trésor terrifiant d’un témoignage paternel en un bon objet interne, susceptible d’être porté en soi, aimé, voire de constituer une médiation entre son héritière et ses semblables ».

03/03/2019
Institut Universitaire Européen Rachi - Troyes, 2, rue Brunneval
Se dégager du trauma : traduction, cure et écriture
Voir la video
1h58

Actualité de la Psychanalyse à Troyes - Conférence/ Débat le 8 mars : Se dégager du trauma : traduction, cure et écriture

Janine Altounianenluminure arménienne, analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud 

Se dégager du trauma : traduction, cure et écriture

Janine Altounian viendra parler de la dimension clinique et analytique du trauma à travers son histoire personnelle qui s’inscrit dans la tragédie du génocide arménien. Elle insistera sur la force inconsciente de l’impensé du trauma dans sa transmission transgénérationnelle. Elle mettra en évidence le possible dégagement par la cure et l’écriture, des pulsions de vie enfouies sous cet héritage traumatique.

Page 64 de son livre De la cure à l’écriture. L’élaboration d’un héritage traumatique, Janine Altounian propose de « transformer le trésor terrifiant d’un témoignage paternel en un bon objet interne, susceptible d’être porté en soi, aimé, voire de constituer une médiation entre son héritière et ses semblables ».

Conférence organisée par Actualité de la Psychanalyse à Troyes le vendredi 8 mars 2019 à 20h30 à l'Institut Universitaire Européen Rachi à Troyes.

Se dégager du trauma : traduction, cure et écriture
08/03/2019
Institut Universitaire Européen Rachi - Troyes, 2, rue Brunneval

Freud, judéité, lumières et romantisme

L'ouvrage rassemble les contributions d'un colloque de 1990 au Centre culturel de Cerisy, "Freud et la psychanalyse : de Goethe et des romantiques allemands à la modernité viennoise" sous la direction de H. et M. Vermorel, et d'A. Clancier, dont on connaît en outre l'activité de critique littéraire. Cette décade de Cerisy s'est attachée à établir et à préciser l'enracinement romantique de l'identité et de l' oeuvre freudienne, en l'articulant avec la judéité et le rationalisme issu des Lumières.

Par Janine Altounian : "De Wagner à Schreber : ambiguïté sémantique et pulsionnelle d’un texte antisémite".
Avec les contributions de :
Janine Altounian, Jacques Ascher, André Bourguignon, Jacquy Chemouni, Michel Due, Jean Gilibert, Jean Guillaumin, Bertrand Méheust, Bernd Nizschke, Darius Gray Ornston, Catheline Parat, Francis Pasche, Jean Rochet, René Roussillon, Henri Vermorel, Madeleine Vermorel, Pérel Wilgowicz.

Freud, judéité, lumières et romantisme
Henri VERMOREL, dir. ; Anne CLANCIER, dir. ; Madeleine VERMOREL, dir.
Champs psychanalytiques
français
1995
396
978-2-603-01003-7

Entretien avec Janine Altounian : Force de résistance, plaisir et traduction dans la langue de l’autre - Par Élise Pestre

Les personnes en situation d’exil qui recherchent une terre d’asile font l’objet de nombreuses analyses depuis les années 1990, que ce soit dans le champ du droit, des politiques publiques, ou encore des sciences humaines et sociales. Ces approches  soulignent les nombreux obstacles, liés aux conditions juridiques et sociales de l’étranger (adversité de la vie en précarité, adaptation à de nouveaux codes sociaux et culturels, etc.).

Or dans un contexte d’actualité brûlant où la thématique migratoire, avec les nau-frages et les campements « sauvages » inondent les images proposées par les médias, plus rares sont les travaux qui explorent les processus de résistance. Face aux empêchements d’accès aux ressources matérielles, aux droits, aux soins, à la formation, au travail, à l’école…,  aux assignations politiques et sociales, à la désubjectivation, peu d’écrits cherchent à repérer comme à construire les conditions d’une possible préservation d’un pouvoir d’action dans ces situations de vie qui ne laissent qu’une étroite marge de manœuvre au sujet.

Dans ce numéro 25 (1/2018) de la Nouvelle revue de psychosociologie : Migrants, réfugiés, exilés : résistances et créativités, nous portons l’accent sur les possibilités créatrices qui émanent des praxis et cliniques actuelles, sur les voies d’une résistance créative développée tant par la personne en exil que par ceux qui l’accompagnent.

Nouvelle revue de psychosociologie : Migrants, réfugiés, exilés : résistances et créativités
04/10/2018
français
Entretien avec Janine Altounian : Force de résistance, plaisir et traduction dans la langue de l’autre - Par Élise Pestre
2018

Colloque «Traduction et Innovation - Une passerelle entre les sciences et les humanités» organisé par le Centre d’Études sur la Traduction (Université Paris Diderot) et le Center for Translation Studies (University of Illinois at Urbana-Champaign)


Deuxième congrès bisannuel «Traduction et Innovation - Une passerelle entre les sciences et les humanités» dans le cadre du partenariat entre le Centre d’Études sur la Traduction (Université Paris Diderot) et le Center for Translation Studies (University of Illinois at Urbana-Champaign)Ce colloque du 13 au 15 décémbre 2012 rassemble des chercheurs et spécialistes de différents domaines qui présenteront des contribution de haut niveau autour de la question de la traduction comme facteur de diffusion de l’innovation dans les domaines des sciences et des humanités. Il a donné lieu à un ouvrage collectif Translation as Innovation - Bridging the Sciences and the Humanities, edité par Patricia Phillips-Batoma et Florence Zhang en 2017 aux éditions Dalkey Archive.

13/12/2012
UFR Etudes psychanalytiques - Université Paris Diderot
raduction et Innovation : une passerelle entre les sciences et les humanités

Interview de Janine Altounian avec Anahide Ter Minassian dans « Foi et traditions des chrétiens orientaux » sur France Culture le 13 décembre 2009



Janine Altounian, essayiste et traductrice est l'invitée de Jean-Pierre Enkiri avec Anahide Ter Minassian sur France Culture dans l'émission Foi et traditions des chrétiens orientaux  enregistrée le 21 octobre et diffusée le 13 décembre 2009 à l'occasion de la parution du livre de Janine Altounian Mémoires du génocide arménien, Héritage traumatique et travail analytique publié aux Editions des PUF en 2009. 

 

29 mn
français

Rencontre - Débat organisé par la revue L'autre le 19 juin 2017 : "Faire de la diversité une chance. Comment ?” En littérature en clinique et dans la vie

A l'occasion de la parution du 50ème numéro, la revue transculturelle L'autrepour penser autrement la clinique et les grandes questions de société,  publiée par les Editions la pensée sauvage, organisent une rencontre - débat le 19 juin 2017: 


"Faire de la diversité une chance. Comment ?”
En littérature, en clinique et dans la vie

Avec Valerie Zenatti, écrivaine et traductrice d’A. Appelfeld et Janine Altounian, écrivaine et traductrice de Freud.

"Faire de la diversité une chance. Comment ?”
19/06/2017
Maison de Solenn - Paris

Rencontre - Débat organisé par la revue L'autre le 19 juin 2017 : "Faire de la diversité une chance. Comment ?” En littérature en clinique et dans la vie


A l'occasion de la parution du 50ème numéro, la revue transculturelle L'autre, pour penser autrement la clinique et les grandes questions de société,  publiée par les Editions la pensée sauvage, organisent une rencontre - débat le 19 juin 2017: 

"Faire de la diversité une chance. Comment ?”

En littérature, en clinique et dans la vie

Avec Valerie Zenatti, écrivaine et traductrice d’A. Appelfeld et Janine Altounian, écrivaine et traductrice de Freud.

Un débat animé par Zoé Varier, D’ici, d’ailleursFrance Inter.

Suivi d’une surprise musicale avec Geneviève Welsh et invités

Accompagnées de Marion Feldman – psychologue, Jonathan Ahovi – psychiatre, Malika Bennabi – psychologue, Thierry Baubet – rédacteur en chef de la revue, Daniel Derivois – psychologue, Marie Rose Moro, directrice scientifique de la revue et l’ensemble du comité de rédaction de la revue.

Lundi 19 juin 2017 de 18H à 21H, à la Maison de Solenn, salle Lebovici, 97 bd de Port Royal, 75014 Paris

19/06/2017
Maison de Solenn - Paris
"Faire de la diversité une chance. Comment ?” - Fécondité de la traduction
Syndiquer le contenu