psychanalyse

Conférence du 17 mai 1987 organisée par la SPP sur Psychanalyse et musique - Le drame du son et du sens avec Jean Gillibert

Participation de Janine Altounian à la conférence organisée le 17 mai 1987 par la Société psychanalytique de Paris (SPP) sur "Psychanalyse et musique, Le drame du son et du sens" avec Jean Gillibert : Présentation du Judaïsme dans la musique de Wagner.

17/05/1987
Société psychanalytique de Paris
Psychanalyse et musique, Le drame du son et du sens

Conférence de Jacques Hassoun le 21 janvier 1992 au MJLF - En quelle langue transmettre le génocide ?

Participation de Janine Altounian à la conférence organisée au MJLF le 21 janvier 1992 avec Jacques Hassoun : "En quelle langue transmettre le génocide ?"

21/01/1992
MJLF Paris
En quelle langue transmettre le génocide ?

Conférence à Aix le 15 mars 1997 - Exil et migrations dans la langue, Être expulsé de sa langue

Participation de Janine Altounian à la conférence organisée par Roland Gori et Jacques Hassoun le 15 mars 1997 à Aix, "Exil et migrations dans la langue, Être expulsé de sa langue".

15/03/1997
Aix
Exil et migrations dans la langue, Être expulsé de sa langue

L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture in Documents & débats de L’Association Psychanalytique de France, n° 102 de juin 2020, bulletin intérieur

Janine Altounian
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture

Texte de l'intervention de Janine Altounian invitée par l'APF aux soirées de l'association à Lyon le 21 novembre 2019.

Ma réponse à votre invitation sera en fait un hommage au travail analytique. Mon écriture, que j‘appelle « écriture d’analysante », retrace en effet une certaine élaboration de l’héritage traumatique d’un crime de masse, tandis que cet hommage met au jour, tout spécialement dans mon dernier livre/testament, L’effacement des lieux, les traces prometteuses de vie qu’aura pourtant laissées un passé mortifère et traumatisant.

Écrit à la fin d’une troisième cure dont les deux précédentes, terminées respectivement en 1974 et 2010 m’avaient conduite, en 1975, à l’écriture et, en 1970, à la traduction de Freud puis à celle de ses Œuvres complètes sous la direction de Jean Laplanche, la thématique de la traduction occupe dans ce témoignage une place prépondérante, tant pour la traduction du mutisme des survivants que pour celle de leur empreinte dans le déplacement linguistique et culturel lors d’un éventuel transfert positif au « pays d’accueil ». Cette primauté de la traduction mise au service de la pulsion de vie chez les héritiers d’une rupture historique violente s’exprime aussi bien dans des passages autobiographiques proposés, en quelque sorte, comme des « vignettes cliniques », que dans des théorisations progressant « en spirale » au fur et à mesure des étapes de l’élaboration.

Documents & débats
21/06/2019
français
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture in Documents & débats de L’Association Psychanalytique de France, n° 102 de juin 2020, bulletin intérieur
2019

Au-delà du Principe de plaisir – Colloque du Centenaire de Freud les 14 et 15 novembre 2020 à Paris

Colloque organisé à l'occasion du centenaire de la publication du texte de Freud

Pour une éthique du décloisonnement entre psychanalyse, psychiatrie et neurosciences, Pierre Marie, Marc Masson et Yves Sarfati, le président du e-CFP2020 vous propose le Colloque du Centenaire – 1920-2020, Au-delà du Principe de plaisir, qui se tiendra les samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020 Amphithéâtre Faraboeuf, 15 rue de l’école de médecine à Paris 6éme.

A cette occasion Elise Pestre, Maître de conférences à Université de Paris (Paris Diderot) au Département de psychologie "Etudes Psychanalytiques", est allée avec des étudiants de l'Université de Paris à la rencontre de Janine Altounian pour la questionner sur les problèmes spécifiques soulevés par la traduction de ce texte majeur. Ecoutez cet échange en podcast. 

Au-delà du Principe de plaisir – Colloque du Centenaire de Freud
14/11/2020
Hôpital Necker - 15 rue Ecole de médecine, Paris 6éme

Tendresse et attachement - Au cœur du travail psychanalytique avec le traumatisme - Sous la direction de Laurent Tigrane Tovmassian

Comment la tendresse peut-elle se faire vecteur de transformation dans la cure ?

Face au traumatisme extrême, le clinicien est pleinement engagé pour transformer la détresse du patient. Au-delà de la bienveillance et de l’empathie, il est une autre dimension féconde pour la cure : celle de tendresse.
Courant tendre, désir d’attachement, pulsion d’attachement, pulsion sexuelle inhibée quant au but, ou bien tendresse issue d’autres transformations… à travers la clinique de traumatismes précoces, cumulatifs, récents, ou la maladie grave, chez l’enfant, l’adolescent, l’adulte cet ouvrage analyse la tendresse comme vecteur de transformation. Une notion clé qui questionne le thérapeute sur le transfert, le contre-transfert et sur sa pratique dans la clinique du traumatisme.

Table des matières

Avec la contribution ci-dessous de Janine Altounian : "La fin d’une cure dégage une tendresse éprouvée après coup".
 

Tendresse et attachement - Au cœur du travail psychanalytique avec le traumatisme - Sous la direction de Laurent Tigrane Tovmassian
Sous la direction de Laurent Tigrane Tovmassian - Avec les contributions de Janine Altounian, Drina Candilis-Huisman, Sophie-Caroline Cromphout, Clara Duchet, Emanuele Ferrigno, Bernard Golse, Pascale Gustin, Christophe Janssen, Simone Korff-Sausse, Denis Mellier, Régine Prat, Michel Sanchez Cardenas, Karl-Leo Schwering, Laurent Tigrane Tovmassian, Stefanie Van Leemput et Paul L. Wachtel.
français
2020
408
978-2-84835-640-2

Au-delà du Principe de plaisir – Colloque du Centenaire de Freud les 14 et 15 novembre 2020 à Paris

Colloque organisé à l'occasion du centenaire de la publication du texte de Freud

Pour une éthique du décloisonnement entre psychanalyse, psychiatrie et neurosciences, Pierre Marie, Marc Masson et Yves Sarfati, le président du e-CFP2020 vous propose le Colloque du Centenaire – 1920-2020, Au-delà du Principe de plaisir, qui se tiendra les samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020 Amphithéâtre Faraboeuf, 15 rue de l’école de médecine à Paris 6éme.

C'est à cette occasion qu'Elise Pestre, Maître de conférences à Université de Paris (Paris Diderot) au Département de psychologie "Etudes Psychanalytiques" est allée avec des étudiants de l'Université de Paris à la rencontre de Janine Altounian pour la questionner sur les problèmes spécifiques soulevés par la traduction de ce texte majeur. Nous souhaitions en effet l'écouter sur cette expérience de  traductrice aux Oeuvres complètes de Freud sous la direction de Jean Laplanche, et sur ce texte en particulier. Cette rencontre, qui s'est tenue le 09 mars 2020, a donné lieu à un échange d'une grande richesse entre les étudiants et Janine Altounian, dialogue qui leur a permis d'explorer certains aspects du texte de Freud et d'affiner leur présentation à venir lors du colloque du centenaire prévu en novembre prochain.
Ecoutez cet échange en podcast !

14/11/2020
Hôpital Necker - Rue Ecole de médecine, Paris 6éme
Au-delà du Principe de plaisir
2h

Séminaire « Cliniques, folies et cultures » du 7 octobre avec Janine Altounian

Le séminaire est organisé par Claire Mestre, psychiatre et anthropologue, responsable de la consultation transculturelle du CHU de Bordeaux, co-organisatrice du DU « Médecines et soins transculturels » à l’université de Bordeaux et Présidente de l’association Ethnotopies.

Il n’y a pas de manifestations psychiques indépendantes des incidences collectives, du contexte et de l’histoire d’où elles éclosent. C’est pourquoi ce séminaire propose de réfléchir sur les articulations entre le psychisme et les appartenances collectives, culturelles et sociales. Ainsi, nous entendons par « cliniques » les expressions singulières dans les soins psychiatriques et psychothérapeutiques, et telles qu’elles apparaissent dans les recherches en sciences humaines (anthropologie, psychologie, …). Les « cultures » englobent différentes définitions : anthropologiques, politiques et sociétales, mais aussi les expressions artistiques. Les folies sont les manifestations humaines souffrantes, incluses ou pas dans les nosographies savantes. Une attention particulière sera portée aux entités contemporaines telles que le « psychotrauma » et les thématiques qu’elles induisent. Les sujets transculturels tels que : « psychopathologies et migration », « psychopathologies et humanitaire », les médiations artistiques dans le soin, les rapports de force et de pouvoir au sein des relations de soins seront des thèmes de prédilection. La question éthique sera sous-jacente à ces analyses.

Séance du 7 octobre 2020 : L'élaboration du trauma est tributaire des institutions politico-culturelles de « l’environnement suffisamment bon » où vit un héritier des violences de l'Histoire, avec Janine Altounian, essayiste et traductrice de Freud.

07/10/2020
Hôpital St-André - Paris
L'élaboration du trauma est tributaire des institutions politico-culturelles de « l’environnement suffisamment bon » où vit un héritier des violences de l'Histoire
2h32

Séminaire « Cliniques, folies et cultures » du 7 octobre avec Janine Altounian

Le séminaire « Cliniques, folies et cultures » est dirigé par Claire Mestre, psychiatre et anthropologue, responsable de la consultation transculturelle du CHU de Bordeaux, co-organisatrice du DU « Médecines et soins transculturels » à l’université de Bordeaux et Présidente de l’association Ethnotopies.

Séance du 7 octobre 2020 avec Janine Altounian, essayiste et traductrice de Freud : L'élaboration du trauma est tributaire des institutions politico-culturelles de « l’environnement suffisamment bon » où vit un héritier des violences de l'Histoire.

Il n’y a pas de manifestations psychiques indépendantes des incidences collectives, du contexte et de l’histoire d’où elles éclosent. C’est pourquoi ce séminaire propose de réfléchir sur les articulations entre le psychisme et les appartenances collectives, culturelles et sociales.

L'élaboration du trauma est tributaire des institutions politico-culturelles de « l’environnement suffisamment bon » où vit un héritier des violences de l'Histoire
07/10/2020
Hôpital St-André - Paris
Syndiquer le contenu