psychanalyse

Le Cercle freudien reçoit Janine Altounian à propos de son livre : « De la cure à l’écriture, l’élaboration d’un héritage traumatique » - 5 juin 2013

Le livre sera présenté et discuté par Jacques AUBRY dans le cadre des rencontres du Cercle Freudien.

« De la cure à l’écriture, l’élaboration d’un héritage traumatique » paru aux PUF en 2012.

Ce travail s’inscrit dans le droit fil des questions concernant le destin du transfert. Si ce destin n’a pas été pour elle de devenir psychanalyste, il est étroitement lié à la psychanalyse de la part d’un auteur qui traduit Freud en français ( L’écriture de FreudTraversée traumatique et traduction, PUF 2003) et transmet son expérience de la psychanalyse comme analysante.

français

Colloque Exil et déracinement psychique à Lyon le 25 janvier - Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône-Alpes

Colloque organisé par le Groupe lyonnais de psychanalyse Rhône-Alpes

L’exil est le départ et l’expulsion volontaire ou forcée hors de la mère patrie. Ruptures, séparations, deuils, pertes, dénis, clivages sont les principaux axes de la problématique psychique de l’exil.
Peuvent apparaître des effacements massifs dans l’utilisation de la langue, dans les repères identitaires, au sein de la mémoire et de la subjectivité.
Dès lors, l’errance psychique et le sentiment de perte de soi doivent d’abord trouver asile. Comment se traduisent alors ces vécus traumatiques non subjectivés ?
Comment les transformer dans le processus thérapeutique ?
Le sujet exilé ne porte-t-il que la culpabilité et la nostalgie liées à l’abandon de sa terre natale ?
Bien au-delà du traumatisme de l’exil dans le champ social, la clinique psychanalytique permet d’élaborer les destins singuliers de l’exil à soi-même.

Avec Janine ALTOUNIAN, Laurent DANON BOILEAU et Savvas SAVVOPOULOS 

Exil et déracinement psychique
25/01/2020
Palais de la Mutualité - Lyon

Colloque Exil et déracinement psychique à Lyon le 25 janvier - Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône-Alpes

Colloque organisé par le Groupe lyonnais de psychanalyse Rhône-Alpes

L’exil est le départ et l’expulsion volontaire ou forcée hors de la mère patrie. Ruptures, séparations, deuils, pertes, dénis, clivages sont les principaux axes de la problématique psychique de l’exil.
Peuvent apparaître des effacements massifs dans l’utilisation de la langue, dans les repères identitaires, au sein de la mémoire et de la subjectivité.
Dès lors, l’errance psychique et le sentiment de perte de soi doivent d’abord trouver asile. Comment se traduisent alors ces vécus traumatiques non subjectivés ?
Comment les transformer dans le processus thérapeutique ?
Le sujet exilé ne porte-t-il que la culpabilité et la nostalgie liées à l’abandon de sa terre natale ?
Bien au-delà du traumatisme de l’exil dans le champ social, la clinique psychanalytique permet d’élaborer les destins singuliers de l’exil à soi-même.

Avec Janine ALTOUNIAN, Laurent DANON BOILEAU et Savvas SAVVOPOULOS 

25/01/2020
Palais de la Mutualité - Lyon
Exil et déracinement psychique

Le traumatisme : engagement et créativité du thérapeute

Quelle place est donnée au traumatisme psychique dans les pratiques cliniques et psychothérapeutiques ?

Le psychotraumatisme est aujourd’hui pleinement reconnu dans son actualité, son environnement, sa temporalité et dans son histoire.
Sensorialité, affects, narration, symbolisation… Les troubles traumatiques questionnent en profondeur l’engagement du thérapeute. Comment faire pour écouter et entendre, mais également éprouver et soigner? Comment s’engager et inventer dans chaque cas ?
Le traumatisme est-il récent et violent, ancien et sournois ? Quel est l’impact sur le transfert et le cadre? Cet ouvrage aide à penser ces questionnements.
Enfin, ce livre ouvre une réflexion sur les dispositifs cliniques dans leur variété individuelle, groupale ou collective, et sur le lieu où ils se construisent: dans le cabinet ou hors les murs, sur l’emplacement même du trauma ou à distance.

Un thème essentiel au cœur de l’actualité, qui intéressera tout clinicien !

Cet ouvrage est la publication du colloque "le Psychotraumatisme : engagement et créativité" 18-19 octobre 2018 à Bruxelles. 

Le traumatisme : engagement et créativité du thérapeute
Sous la direction de Laurent Tigrane Tovmassian et Karl-Léo Schwering
OUVERTURES PSY
2019
256
ISBN/EAN 9782848355597

L’Association Psychanalytique de France (APF) invite Janine Altounian à Lyon - 21 novembre 2019 - "L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture"

L’APF recevra Janine Altounian à Lyon le 21 novembre 2019 : introduction et discussion ouverte par Paule Bobillon, membre de l’Association psychanalytique de France, en présence de Claude Barazer, Président de l'APF et de Pascale Totain, Secrétaire scientifique.
Entrée payante sur inscription.

Ma réponse à votre invitation sera en fait un hommage au travail analytique. Mon écriture, que j‘appelle « écriture d’analysante », retrace en effet une certaine élaboration de l’héritage traumatique d’un crime de masse, tandis que cet hommage met au jour, tout spécialement dans mon dernier livre/testament (L’effacement des lieux), les traces prometteuses de vie qu’aura pourtant laissées un passé mortifère et traumatisant. Écrit à la fin d’une troisième cure dont les deux précédentes, terminées respectivement en 1974 et 2010 m’avaient conduite, en 1975, à l’écriture et, en 1970, à la traduction de Freud puis à celle de ses Œuvres complètes sous la direction de Jean Laplanche, la thématique de la traduction occupe dans ce témoignage une place prépondérante, tant pour la traduction du mutisme des survivants que pour celle de leur empreinte dans le déplacement linguistique et culturel lors d’un éventuel transfert positif au « pays d’accueil »...

L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture
21/11/2019
Lyon - Agora Tête d’Or 93, rue Tête d’Or 69006 Lyon

L’Association Psychanalytique de France (APF) invite Janine Altounian à Lyon - 21 novembre 2019 - "L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture"

L’APF recevra Janine Altounian à Lyon le 21 novembre 2019 : introduction et discussion ouverte par Paule Bobillon, membre de l’Association psychanalytique de France, en présence de Claude Barazer, Président de l'APF et de Pascale Totain, Secrétaire scientifique.

Ma réponse à votre invitation sera en fait un hommage au travail analytique. Mon écriture, que j‘appelle « écriture d’analysante », retrace en effet une certaine élaboration de l’héritage traumatique d’un crime de masse, tandis que cet hommage met au jour, tout spécialement dans mon dernier livre/testament (L’effacement des lieux), les traces prometteuses de vie qu’aura pourtant laissées un passé mortifère et traumatisant. Écrit à la fin d’une troisième cure dont les deux précédentes, terminées respectivement en 1974 et 2010 m’avaient conduite, en 1975, à l’écriture et, en 1970, à la traduction de Freud puis à celle de ses Œuvres complètes sous la direction de Jean Laplanche, la thématique de la traduction occupe dans ce témoignage une place prépondérante, tant pour la traduction du mutisme des survivants que pour celle de leur empreinte dans le déplacement linguistique et culturel lors d’un éventuel transfert positif au « pays d’accueil ». Cette primauté de la traduction mise au service de la pulsion de vie chez les héritiers d’une rupture historique violente s'exprime aussi bien dans des passages autobiographiques proposés, en quelque sorte, comme des « vignettes cliniques », que dans des théorisations progressant « en spirale » au fur et à mesure des étapes de l’élaboration. 

21/11/2019
Lyon - Agora Tête d’Or 93, rue Tête d’Or 69006 Lyon
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture
1h10

Colloque de Cerisy 2019 - Psychanalyse et culture : l’œuvre de Nathalie Zaltzman - 19 au 26 août


Colloque de Cerisy 2019 du 19 au 26 août, sous la direction de Jean-François CHIANTARETTO et Georges GAILLARD

ARGUMENT : Psychanalyse et culture : l’œuvre de Nathalie Zaltzman [2019] – Centre Culturel International de Cerisy

Avec les catastrophes génocidaires et leur projet négateur de l'appartenance humaine des victimes, dont la Shoah a constitué la figure emblématique, le vingtième siècle a marqué une rupture dans la culture. "L'écroulement de ce qui assurait à chacun, à son insu, inconsciemment, la certitude d'un pacte entre l'homme et lui-même, et les autres, cet écroulement a eu lieu, quelles que soient nos forces de dénégation".

Dans la perspective ouverte par Freud avec Malaise dans la culture, Nathalie Zaltzman a pris acte de l'absolue nécessité de repenser le travail de la culture, qui s'accomplit par le "psychique dans l'individuel". Le travail de la culture, consistant à rendre (partiellement) pensable ce qui indissociablement anime le sujet, le dépasse et lui échappe, est au cœur du travail de la cure. Cette posture théorique novatrice procède de l'invention en 1979 du concept de "pulsion anarchiste", qui a fait date dans le champ psychanalytique, tant au plan national qu'international, et participait d'une critique de la tendance des analystes à ramener toute conflictualité psychique au couple sexuel / narcissique.

20/08/2019
Centre Culturel International de Cerisy
Psychanalyse et culture : l’œuvre de Nathalie Zaltzman
13 mn

Colloque de Cerisy 2019 du 19 au 26 août - Psychanalyse et culture : l’œuvre de Nathalie Zaltzman


Colloque de Cerisy 2019 du 19 au 26 août, sous la direction de Jean-François CHIANTARETTO et Georges GAILLARD

ARGUMENT :

Psychanalyse et culture : l’œuvre de Nathalie Zaltzman [2019] – Centre Culturel International de Cerisy

Avec les catastrophes génocidaires et leur projet négateur de l'appartenance humaine des victimes, dont la Shoah a constitué la figure emblématique, le vingtième siècle a marqué une rupture dans la culture. "L'écroulement de ce qui assurait à chacun, à son insu, inconsciemment, la certitude d'un pacte entre l'homme et lui-même, et les autres, cet écroulement a eu lieu, quelles que soient nos forces de dénégation".

Dans la perspective ouverte par Freud avec Malaise dans la culture, Nathalie Zaltzman a pris acte de l'absolue nécessité de repenser le travail de la culture, qui s'accomplit par le "psychique dans l'individuel". Le travail de la culture, consistant à rendre (partiellement) pensable ce qui indissociablement anime le sujet, le dépasse et lui échappe, est au cœur du travail de la cure. Cette posture théorique novatrice procède de l'invention en 1979 du concept de "pulsion anarchiste", qui a fait date dans le champ psychanalytique, tant au plan national qu'international, et participait d'une critique de la tendance des analystes à ramener toute conflictualité psychique au couple sexuel / narcissique.

Psychanalyse et culture : l’œuvre de Nathalie Zaltzman
20/08/2019
Centre Culturel International de Cerisy

Dialogue de groupe du 8 juin 2019 avec Janine Altounian - Cycle "il senso delle cose” : gruppo di lettura condotto da Manuela Fraire alla Casa Internazionale delle Donne a Roma

« Rencontre de conclusion du Cycle « LE SENS DES CHOSES. Exercice de lecture autour de l’écriture et la figure de Janine Altounian », séminaire guidée par Manuela Fraire - Organisation Maria Palazzesi - Archivia, Casa Internazionale delle Donne, Roma. Cycle "il senso delle cose” : Gruppo di lettura condotto da Manuela Fraire alla Casa Internazionale delle Donne a Roma.

Cet échange par Skype est en somme l'après-coup de la Semaine de travail de 2007 avec des psychanalystes de Padoue et de Rome. 

FARE PENSARE un’idea di Maria Palazzesi che propone una serie di sei incontri che si snodano attraverso la lettura guidata di due brevi saggi di Manuela Fraire intorno alla figura e alla scrittura di Janine Altounian, intellettuale francese di origine armena, nel suo ripercorrere le vicende sue e della sua famiglia.
In un lavoro in cui centrale non è l’attenzione alla ricostruzione dei “fatti”, ma il dare loro un senso “inedito”, capace di guidare a individuare e leggere segni altri, la dislocazione dell’ovvio consente spazio a un affondo volto a decifrare e analizzare contenuti nascosti. Da mettere all’opera.
Un esercizio di lettura per individuare obiettivi singoli e d’insieme a partire da un’esperienza singolare sul filo di quattro grandi messe a tema :

08/06/2019
Paris - Rome
Séminaire "Le sens des choses : Exercice de lecture autour de l’écriture et la figure de Janine Altounian"
Voir la video
2h10

Écrire pour les mères qui n’ont pas pu aller à l’école

​« Écrire pour les mères qui n’ont pas pu aller à l’école » par Janine Altounian, paru in ​« Écriture de soi, écriture de groupe », n° 72 de la Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe, érès  2019, sous la direction de Alberto Eiguer, Bernard Chouvier.

Ce numéro donne la parole à des cliniciens qui organisent des groupes d’écriture dans un but thérapeutique ou d’accompagnement, et à ceux qui participent à des groupes afin de développer une activité littéraire. Le fait même d’écrire peut se révéler transgressif, voire destructeur, comme le constate M. Butor. L’écriture peut favoriser le narcissisme enclin à dépasser les limites du temps et de l’espace pour en venir au fantasme d’auto-engendrement si fréquent dans la démarche autobiographique. Il importe que les analystes étudient les mécanismes de fonctionnement de ces groupes d’écriture. Leur apport est d’autant plus intéressant que la groupalité est l’un des ressorts particulièrement dynamisants de l’acte d’écrire : contenance, sécurisation, soutien, inter-fantasmatisation, co-pensée, induction d’affects et émergence de ressources ignorées. Écrire est aussi rassembler, regrouper des idées, les transformer ; celui qui écrit creuse en lui, et, dans cette mobilisation, il se dédouble ; en se relisant, il devient l’observateur de ce qu’il a pu accomplir à partir de ses intentions premières. Si le geste d’écriture sollicite le rassemblement, c’est qu’il est inspiré, mobilisé, appréhendé par notre désir inconscient de nous regrouper.

Revue de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe
23/05/2019
français
Écrire pour les mères qui n’ont pas pu aller à l’école
2919
Syndiquer le contenu