Rencontre

L’Association Psychanalytique de France (APF) invite Janine Altounian à Lyon - 21 novembre 2019 - "L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture"

L’APF recevra Janine Altounian à Lyon le 21 novembre 2019 : introduction et discussion ouverte par Paule Bobillon, membre de l’Association psychanalytique de France, en présence de Claude Barazer, Président de l'APF et de Pascale Totain, Secrétaire scientifique.

Ma réponse à votre invitation sera en fait un hommage au travail analytique. Mon écriture, que j‘appelle « écriture d’analysante », retrace en effet une certaine élaboration de l’héritage traumatique d’un crime de masse, tandis que cet hommage met au jour, tout spécialement dans mon dernier livre/testament (L’effacement des lieux), les traces prometteuses de vie qu’aura pourtant laissées un passé mortifère et traumatisant. Écrit à la fin d’une troisième cure dont les deux précédentes, terminées respectivement en 1974 et 2010 m’avaient conduite, en 1975, à l’écriture et, en 1970, à la traduction de Freud puis à celle de ses Œuvres complètes sous la direction de Jean Laplanche, la thématique de la traduction occupe dans ce témoignage une place prépondérante, tant pour la traduction du mutisme des survivants que pour celle de leur empreinte dans le déplacement linguistique et culturel lors d’un éventuel transfert positif au « pays d’accueil ». Cette primauté de la traduction mise au service de la pulsion de vie chez les héritiers d’une rupture historique violente s'exprime aussi bien dans des passages autobiographiques proposés, en quelque sorte, comme des « vignettes cliniques », que dans des théorisations progressant « en spirale » au fur et à mesure des étapes de l’élaboration. 

21/11/2019
Lyon - Agora Tête d’Or 93, rue Tête d’Or 69006 Lyon
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture

Rencontre du 17 octobre 2019 organisée avec Janine Altounian par La Société de Psychanalyse Freudienne autour de son livre L’effacement des lieux

La soirée présentée par Patrick Guyomard invite le public à un débat organisé par la SPF et mené avec les discutantes Caroline Gros et Mireille Sardat autour du dernier ouvrage de Janine Altounian, paru aux PUF en février 2019, L’effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud.

Entrée libre à 21h15, au 23 rue Campagne Première, 75014 Paris.
Contact : Tél. : 01 43 22 12 13 - www.spf.asso.fr

17/10/2019
Paris - 23 rue Campagne Première, 75014
Rencontre avec Janine Altounian autour de son livre L’effacement des lieux

Les Presses Universitaires de France et Tschann Libraire organisent une rencontre avec Janine ALTOUNIAN le 11 juin à l'occasion de son dernier livre


Les Presses Universitaires de France
 et Tschann Libraire

sont heureux de vous convier à une rencontre avec

Janine ALTOUNIAN en dialogue avec Sabine Prokhoris

à l'occasion de la parution de son livre

L'effacement des lieux Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud

le mardi 11 juin 2019 à 20h30

Tschann libraire 125, bd du Montparnasse 75006 Paris Tel 0143354205 librairie@tschann.fr

 

11/06/2019
Librairie Tschann - 125 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris
Rencontre avec Janine Altounian en dialogue avec Sabine Prokhoris
1h53

Dialogue de groupe du 8 juin 2019 avec Janine Altounian - Cycle "il senso delle cose” : gruppo di lettura condotto da Manuela Fraire alla Casa Internazionale delle Donne a Roma

« Rencontre de conclusion du Cycle « LE SENS DES CHOSES. Exercice de lecture autour de l’écriture et la figure de Janine Altounian », séminaire guidée par Manuela Fraire - Organisation Maria Palazzesi - Archivia, Casa Internazionale delle Donne, Roma. Cycle "il senso delle cose” : Gruppo di lettura condotto da Manuela Fraire alla Casa Internazionale delle Donne a Roma.

Cet échange par Skype est en somme l'après-coup de la Semaine de travail de 2007 avec des psychanalystes de Padoue et de Rome. 

FARE PENSARE un’idea di Maria Palazzesi che propone una serie di sei incontri che si snodano attraverso la lettura guidata di due brevi saggi di Manuela Fraire intorno alla figura e alla scrittura di Janine Altounian, intellettuale francese di origine armena, nel suo ripercorrere le vicende sue e della sua famiglia.
In un lavoro in cui centrale non è l’attenzione alla ricostruzione dei “fatti”, ma il dare loro un senso “inedito”, capace di guidare a individuare e leggere segni altri, la dislocazione dell’ovvio consente spazio a un affondo volto a decifrare e analizzare contenuti nascosti. Da mettere all’opera.
Un esercizio di lettura per individuare obiettivi singoli e d’insieme a partire da un’esperienza singolare sul filo di quattro grandi messe a tema :

08/06/2019
Paris - Rome
Séminaire "Le sens des choses : Exercice de lecture autour de l’écriture et la figure de Janine Altounian"
Voir la video
2h10

L’effacement des lieux : Rencontres 16 juin | Présentation du livre au salon du livre du Mémorial de la Shoah


Rencontre le dimanche 16 juin 2019 au Mémorial de la Shoah, en présence de l’auteure et animée par Christian Delage, historien et réalisateur.à l’occasion de la parution de L’Effacement des lieux, autobiographie d’une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, de Janine Altounian, éd. PUF, 2019.

Recourant à l’autobiographie et à la psychanalyse, l’auteure témoigne de son expérience d’analysante singulière et cherche à traduire les traces de la disparition d’une culture et de ses lieux afin d’en inscrire l’effacement. Ce travail de traduction requiert plusieurs générations avant que ce qui a pu être « traduit » au « pays d’accueil » s’inscrive dans le champ culturel et politique de celui-ci.

 

16/06/2019
Mémorial de la Shoah : Auditorium Edmond J. Safra
L’effacement des lieux : Rencontres au Mémorial de la Shoah
Voir la video
1h40

Génocide des Tutsi au Rwanda - Rencontre et projections au Mémorial de le Shoah


Après les tentatives de destruction des Arméniens et des Juifs d’Europe, le génocide des Tutsi en 1994 est le dernier des génocides du 20e siècle. Orchestré par le parti au pouvoir au Rwanda, le génocide a fait un million de victimes en l’espace de 3 mois. A l’instar des génocides précédents, celui des Tutsi a commencé par une phase de stigmatisation de la population, s’est poursuivi par la persécution qui allait déboucher sur la mise à mort. Pour autant, ce meurtre de masse caractérisé a ceci de particulier qu’il est le premier « génocide de proximité ». Bourreaux et victimes étaient en effets des voisins, comme sont aujourd’hui voisins les survivants Tutsi et les Hutu convaincus de crimes par les juridictions de proximité mise en place par le nouveau régime. Par son ampleur comme par les mécanismes mis en oeuvre, le génocide des Tutsi pose aux Etats, aux organisations internationales et au citoyen des questions cruciales et toujours actuelles.

 

10/04/2012
Mémorial de la Shoah - Paris
Des Tutsi au Rwanda

Jury de soutenance de thèse : Aléas et devenirs du lien mère-fille à l'épreuve de la vieillesse et de la mort de la mère


Aléas et devenirs du lien mère-fille à l'épreuve de la vieillesse et de la mort de la mère
: Thèse de doctorat en Psychologie, Mention Psychopathologie et Psychologie clinique, de Monique Létang, soutenue à l'Université Lyon 2, sous la direction de Jean-Marc Talpin, Professeur à l'Institut de psychologie de l'Université Lyon 2 au CRPPC - Centre de Recherches en Psychopathologie et Psychologie Clinique de l'École doctorale EPIC - Éducation, Psychologie, Information et Communication Laboratoire. 

 

17/02/2017
Lyon - Université Lyon 2
Aléas et devenirs du lien mère-fille à l'épreuve de la vieillesse et de la mort de la mère

Jury de soutenance de thèse : La transmission inter et trans-générationnelle et les mécanismes de l'élaboration de l'expérience de déportation et d'exil en Sibérie. Le cas des anciens déportés lituaniens et de leurs descendants

La transmission inter et trans-générationnelle et les mécanismes de l'élaboration de l'expérience de déportation et d'exil en Sibérie. Le cas des anciens déportés lituaniens et de leurs descendants : thèse de Goda Burksaityte soutenu à l'Université Paris Descartes sous la direction d'Alberto Konicheckis, Professeur de Psychologie Clinique et Psychopathologie à l’Université Paris Descartes et co-responsable du théma "Groupe, famille, institution" du Laboratoire de Psychologie clinique, Psychopathologie et Psychanalyse - PCPP, E.A.4056, Paris Sorbonne Cité, École doctorale ED261 de l'Université Paris Descartess.

Goda Burskaityte bénéficie d’un contrat doctoral pour la réalisation de sa thèse et assure également une mission d’enseignement dans le service de la Psychologie Clinique de l’Institut de Psychologie.

26/11/2018
Paris - Université Paris Descartes
La transmission inter et trans-générationnelle et les mécanismes de l'élaboration de l'expérience de déportation et d'exil en Sibérie. Le cas des anciens déportés lituaniens et de leurs descendants

Rencontre le samedi 9 juin à 16h30 avec Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, auteur de "La voix de ceux qui crient" et Janine Altounian - Librairie la Terrasse de Gutenberg


A l'occasion de la parution chez Albin-Michel de La voix de ceux qui crient, en mars 2018, la librairie La terrasse de Gutenberg organise une rencontre à Paris le samedi 9 juin à 16h30 avec son auteur Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, anthropologue et psychologue clinicienne. Janine Altounian, essayiste et traductrice, sera présente pour discuter avec l’auteur.

Adresse : 9 rue Emilio Castelar, 75012 Paris. Métro Ledru-Rollin.

Lire l'article consacré par Télérama à cette parution au format pdf.

 

09/06/2018
Librairie La terrasse de Gutenberg, 9 rue Emilio Castelar, 75012
La voix de ceux qui crient

Rencontre - Débat organisé par la revue L'autre le 19 juin 2017 : "Faire de la diversité une chance. Comment ?” En littérature en clinique et dans la vie


A l'occasion de la parution du 50ème numéro, la revue transculturelle L'autre, pour penser autrement la clinique et les grandes questions de société,  publiée par les Editions la pensée sauvage, organisent une rencontre - débat le 19 juin 2017: 

"Faire de la diversité une chance. Comment ?”

En littérature, en clinique et dans la vie

Avec Valerie Zenatti, écrivaine et traductrice d’A. Appelfeld et Janine Altounian, écrivaine et traductrice de Freud.

Un débat animé par Zoé Varier, D’ici, d’ailleursFrance Inter.

Suivi d’une surprise musicale avec Geneviève Welsh et invités

Accompagnées de Marion Feldman – psychologue, Jonathan Ahovi – psychiatre, Malika Bennabi – psychologue, Thierry Baubet – rédacteur en chef de la revue, Daniel Derivois – psychologue, Marie Rose Moro, directrice scientifique de la revue et l’ensemble du comité de rédaction de la revue.

Lundi 19 juin 2017 de 18H à 21H, à la Maison de Solenn, salle Lebovici, 97 bd de Port Royal, 75014 Paris

19/06/2017
Maison de Solenn - Paris
"Faire de la diversité une chance. Comment ?” - Fécondité de la traduction
Syndiquer le contenu