Rencontre

Rencontre avec Jean-François Chiantaretto organisée le jeudi 20 mai 2021 par la Société de Psychanalyse Freudienne

La Société de Psychanalyse Freudienne organise une rencontre avec Jean-François CHIANTARETTO autour de son livre La perte de soi, paru en septembre 2020 aux Editions Campagne Première, le jeudi 20 mai 2021 à 21 h par Zoom.

Discutants

Janine ALTOUNIAN, essayiste et traductrice
Patrick AVRANE, psychanalyste, membre de la SPF
Yves LUGRIN, psychanalyste, membre de la SPF
François RICHARD, psychanalyste, membre titulaire de la SPP

Intervention de Janine Altounian (46 mn-1h27) à réécouter dans le podcast à télécharger sur votre PC car il ne démarre réellement qu'à partir de la 17eminute.

21/05/2021
Zoom
La perte de soi
2h15

Présentation débat avec les auteurs de l'ouvrage "Psychanalyse et culture - L’œuvre de Nathalie Zaltzman" le 27 mai 2021


Débat en visio conférence avec les auteurs de l'ouvrage Psychanalyse et culture - L’œuvre de Nathalie Zaltzman paru en 2020 aux éditions Ithaque, le 27 mai 2021 de 20h45 à 23h.
Les auteurs : J. Altounian, G. Barbieri, G. Brisac, J.-F. Chiantaretto, A. Cohen de Lara, E. Corin, B. De Rosa, N. Durr, C. Ferrié, G. Gaillard, J.-M. Hirt, I. Lasvergnas M.-F. Laval Hygonenq, A. Lecoq, G. Levy, C. Matha, R. Minjard, J.-P. Pinel, M. Moreau-Ricaud, E. Tysebaert, M. Vacquin, F. Villa.

Toutes les informations à retrouver au format PDF ci-contre.

27/05/2021
Visio conférence sur Zoom
Présentation débat avec les auteurs de l'ouvrage "Psychanalyse et culture - L’œuvre de Nathalie Zaltzman" le 27 mai 2021

Débat sur les conséquences psychiques des génocides chez les descendants des exterminés - Centre de Psychanalyse Evelyne et Jean Kestemberg - 17 novembre 1990

Dialogue de Janine Altounian avec Jean Gillibert : "Les conséquences psychiques des génocides chez les descendants des exterminés, Les chemins d’Arménie" les interventions de Yeghicheyan, Bianca le Chevalier, et Pérel WilgowiczCentre de Psychanalyse Evelyne et Jean Kestemberg - 17 novembre 1990.

Ce débat a donné lieu en 1993 à un Collque à Cerisy, Des origines et des conséquences des processus d'extermination, publié en 1994 sous la forme d'un livre L'ange exterminateur, paru aux Editions de l'Université de Bruxelles, sous la direction de Jean Gillibert et Pérel Wilgowicz.

17/11/1990
Centre de Psychanalyse Evelyne et Jean Kestemberg - Paris
Les conséquences psychiques des génocides chez les descendants des exterminés

Colloque du 22 mai 1987 organisé avec Jacques Hassoun sur le livre de Eva Thomas : Le Viol du silence

Intervention de Janine Altounian au colloque du 22 mai 1987 organisé avec Jacques Hassoun sur le livre de Eva Thomas : Le Viol du silence, paru chez Aubier en 1986.

22/05/1987
Paris
Le Viol du silence

Le déni du génocide et ses résultantes, l’idée de reste, l’ampleur de la destruction sur le vivant - Débat organisé par le CRDA le 11 mai 1995

11 mai 1995 participation de Janine Altounian à un débat organisé par le CRDA à l’EHESS avec  A.Finkielkraut, R. Marienstras, J.C. Kébabdjian, A. Ter Minassian,  H. Piralian, J. Hassoun, G. Lussac, sur les thèmes : Le déni du génocide et ses résultantes, l’idée de reste, l’ampleur de la destruction sur le vivant.

11/05/1995
EHESS Paris
Le déni du génocide et ses résultantes, l’idée de reste, l’ampleur de la destruction sur le vivant

Rencontre " Les mots et le génocide" du 22 au 24 février 2008 à Romainmôtier - Direction des affaires culturelles et sociales

Intervention le 23 février de Janine Altounian : Les mots absents, ou "Témoignages, et récits du Génocide, le rapport au temps et aux générations".

Voir l'article publié dans l'ouvrage collectif Les Mots du génocide sous la direction de Régine Waintrater et David Collin, publié aux éditions MétisPress en 2011.

-
 

23/02/2008
Suisse - Direction des affaires culturelles et sociales - L’arc, Cour du Cloître 1323 Romainmôtier
Les mots et le génocide

Fabrique du Dire « Il reste à penser. Du reste ! » Strasbourg – 24 et 25 mars 2018

Cette séance de La Fabrique du dire de la Société Française de Psychanalyse est organisée par Dominique Bolitt, Martine Frézouls, 
Albert Hilbold, Christiane Motz-Gravier et Pierre Isenmann.

La Fabrique du Dire : « Il reste à penser. Du reste ! »
Avec Janine ALTOUNIAN1

24/03/2018
Strasbourg - Espace St Michel
Fabrique du Dire « Il reste à penser. Du reste ! »

Seconde édition des trophées des Nouvelles d'Arménie Magazine pour récompenser les meilleurs ouvrages de 2019 - 15 janvier 2020

Après le succès des Trophées des NAM de l’année dernière, une seconde édition récompensera les meilleurs ouvrages de 2019. Résultats le 15 janvier 2020 à 20 h dans les locaux de l’Ugab (118 rue de Courcelles - 75017 Paris).

Le 15 janvier 2019, au sein du Conseil régional d’Île-de-France, les Nouvelles d’Arménie Magazine inauguraient son premier événement littéraire. Un succès pour la remise des trophées des NAM, qui nous a donné envie de poursuivre l’aventure ! Avec une nouveauté cette année : parce que nous sommes confrontés à une actualité dans ce domaine de plus en plus riche, ce sont 5 ouvrages qui vont être récompensés cette année par notre prestigieux jury. En plus des catégories Histoire, Essai, Roman et Bande dessinée, fait son apparition la rubrique Biographie.

Comme l’année dernière, le jury est composé d’Hamit Bozarslan, Vincent Duclert, Frédéric Encel, Nelly Kapriélian, Patrick Kéchichian, André Manoukian, Michel Marian, Gaïdz Minassian, Claire Mouradian, Marie-Aude Panossian, Lucile Schmid, Ara Toranian, Valérie Toranian. Une belle palette à laquelle s’est ajouté Charlie Sansonetti, réalisateur et auteur de dessins animés.

15/01/2020
UGAB - 118 rue de Courcelles - 75017 Paris
Seconde édition des trophées des Nouvelles d'Arménie Magazine
15 mn
Lucile Schmid, Janine Altounian, Ara Toranian
Voir la video
10 mn

L’Association Psychanalytique de France (APF) invite Janine Altounian à Lyon - 21 novembre 2019 - "L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture"

L’APF recevra Janine Altounian à Lyon le 21 novembre 2019 : introduction et discussion ouverte par Paule Bobillon, membre de l’Association psychanalytique de France, en présence de Claude Barazer, Président de l'APF et de Pascale Totain, Secrétaire scientifique.

Le texte de l'intervention est publié dans le n° 102 de juin 2020 de Documents & débats, bulletin intérieur de l'Association psychanalytique de France.

Ma réponse à votre invitation sera en fait un hommage au travail analytique. Mon écriture, que j‘appelle « écriture d’analysante », retrace en effet une certaine élaboration de l’héritage traumatique d’un crime de masse, tandis que cet hommage met au jour, tout spécialement dans mon dernier livre/testament (L’effacement des lieux), les traces prometteuses de vie qu’aura pourtant laissées un passé mortifère et traumatisant. Écrit à la fin d’une troisième cure dont les deux précédentes, terminées respectivement en 1974 et 2010 m’avaient conduite, en 1975, à l’écriture et, en 1970, à la traduction de Freud puis à celle de ses Œuvres complètes sous la direction de Jean Laplanche, la thématique de la traduction occupe dans ce témoignage une place prépondérante, tant pour la traduction du mutisme des survivants que pour celle de leur empreinte dans le déplacement linguistique et culturel lors d’un éventuel transfert positif au « pays d’accueil ». Cette primauté de la traduction mise au service de la pulsion de vie chez les héritiers d’une rupture historique violente s'exprime aussi bien dans des passages autobiographiques proposés, en quelque sorte, comme des « vignettes cliniques », que dans des théorisations progressant « en spirale » au fur et à mesure des étapes de l’élaboration. 

21/11/2019
Lyon - Agora Tête d’Or 93, rue Tête d’Or 69006 Lyon
L’intraduisible d’une transmission traumatique porté au champ transférentiel de la cure et de l’écriture
1h10

Rencontre du 17 octobre 2019 organisée avec Janine Altounian par La Société de Psychanalyse Freudienne autour de son livre L’effacement des lieux

La soirée présentée par Patrick Guyomard invite le public à un débat organisé par la SPF et mené avec les discutantes Caroline Gros et Mireille Sardat autour du dernier ouvrage de Janine Altounian, paru aux PUF en février 2019, L’effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud.

Entrée libre à 21h15, au 23 rue Campagne Première, 75014 Paris.
Contact : Tél. : 01 43 22 12 13 - www.spf.asso.fr

17/10/2019
Paris - 23 rue Campagne Première, 75014
Rencontre avec Janine Altounian autour de son livre L’effacement des lieux
1h23
Syndiquer le contenu