psychiatrie

Violence politique et traumatisme - Processus d’élaboration et de création

Cet ouvrage met en son centre les processus de survie et d'élaboration psychique chez des personnes et groupes traumatisés par des violences politiques. Cette problématique se décline en divers thèmes centrés sur le terrorisme, la torture, le génocide, les dispositifs créés en accueil à ces situations et, aux fins de déjouer une répétition à l'identique de telles violences, l'appel à la Justice, à la vérité, à la reconnaissance, à la réconciliation voire aux activités culturelles de création.

Cet ouvrage met en son centre les processus de survie puis d’élaboration psychique chez des personnes et des groupes traumatisés par des violences politiques. Il interroge les articulations (variables en fonction des contextes culturels et sociétaux) de ces processus d’élaboration psychique avec la modélisation des instances juridiques ainsi qu’avec les conditions et les étapes d’une réponse politique et sociale, aux niveaux national et international. Les contributions de l’ouvrage donnent une place particulière à ce qui peut permettre cette élaboration et à ce qui peut faire œuvre de création depuis le traumatisme : essais d’interventions cliniques et sociales, dispositifs institutionnels, associatifs, culturels nécessaires ou propices aux processus d’élaboration, de reconstruction de la vie commune et d’invention de modalités inédites à cette fin. Toutes ces problématiques se déclinent en divers thèmes centrés sur le terrorisme, la torture, le génocide, les dispositifs créés en accueil à ces situations et, aux fins de déjouer une répétition à l’identique de telles violences, l’appel à la Justice, à la vérité, à la reconnaissance, à la réconciliation voire aux activités culturelles de création.

Jean-Luc BRACKELAIRE est professeur aux Universités de Namur et de Louvain et psychologue au Centre de Guidance de Louvain-la-Neuve. Marcela CORNEJO est psychologue et professeur à l’Escuela de Psicología, Pontificia Universidad Católica au Chili. Jean KINABLE est professeur de psychologie et de criminologie cliniques à l’Université catholique de Louvain.

Violence politique et traumatisme - Processus d’élaboration et de création
Sous la direction de Jean-Luc Brackelaire, Marcela Cornejo et Jean Kinable
Intellection
français
2013
510
978-2-8061-0106-8

Cycle de conférences le 23 juin 2016 sur les Psychotraumatismes organisé par l'Association des Services de psychiatrie et de santé mentale de l'Université catholique de Louvain


Conférence de Janine Altounian sur Transmission et traumatisme le 23 juin 2016, dans le cadre du cycle de conférences sur "Les Psychotraumatismesorganisé par l'Association des Services de psychiatrie et de santé mentale de l'Université catholique de Louvain avec la collaboration de l'association Trames Psy.

 

23/06/2016 de 20h00 à 22h00 au Centre Chapelle-aux-Champs - Local B.018 à Bruxelles.

Les Psychotraumatismes
23/06/2016
Bruxelles - Centre Chapelle-aux-Champs

Transmettre : Psychiatrie, psychanalyse, psychothérapie institutionnelle

Résumé
Une réflexion collective sur les enjeux cliniques et politiques du transmettre en psychiatrie.
La haine de la psychanalyse et de la psychothérapie institutionnelle, la haine de l’inconscient font rage et engendrent des campagnes qui affolent l’opinion par le biais de calomnies qui tournent sur Internet et dans de nombreux médias. Le récent plan Autisme en est un symptôme politique accablant. Comment en sommes-nous arrivés là ? L’association La Criée reprend à bras le corps un de ses motifs fondateurs dans un mouvement de mise au travail du Collectif.Des cultures, des civilisations ont pu disparaître sous nos yeux au profit d’une homogénéisation. Rien ne nous dit qu’il n’en sera pas de même pour nos pratiques, marquées par la psychothérapie institutionnelle et la psychanalyse, si nous n’avons pas le souci de les transmettre.
Transmettre suppose un processus dialectique de dessaisissement chez les uns et de réappropriation/réinvention chez les autres. Encore faut-il aussi qu’il n’y ait pas empêchement, voire interdiction d’une telle transmission, en contradiction flagrante avec l’entreprise de formatage actuelle qui prône une non-pensée.
 

Transmettre : Psychiatrie, psychanalyse, psychothérapie institutionnelle
Sous la direction de Patrick CHEMLA, avec la participation de de Alain ABRIEU, Janine ALTOUNIAN, Anna ANGELOPOULOS, Olivier APPRILL, Françoise ATTIBA, Amélie BARBIER, Fethi BENSLAMA, Jean COOREN, Pascal CRETE, Alexandra DE SEGUIN, Jean Louis GIOVANONI, Pierre KAMMERER, Magali LATIL, Émile LUMBROSO, Sophie MAILHE, Faika MEDJAHED, Simone MOLINA, Raymond NEGREL, Marie-France NEGREL, Françoise NIELSEN, Virginie PERILHOU, Benjamin ROYER, Nawal SOUISSI, Annie TOPALOV, Thérèse ZAMPAGLIONE
Questions de psychiatrie
Émile Lumbroso
français
2016
264
9782749251264

Cycle de conférences le 23 juin 2016 sur les Psychotraumatismes organisé par l'Association des Services de psychiatrie et de santé mentale de l'Université catholique de Louvain

Conférence de Janine Altounian sur Transmission et traumatisme le 23 juin 2016, dans le cadre du cycle de conférences sur "Les Psychotraumatismes" organisé par l'Association des Services de psychiatrie et de santé mentale de l'Université catholique de Louvain avec la collaboration de l'association Trames Psy.

Cette séance s'inscrit dans la série de conférences sur une clinique intemporelle, aux origines des premières élaborations psychanalytiques et toujours actuelle. La rencontre avec le traumatisme psychique extrême propose un questionnement toujours renouvelé des dispositifs thérapeutiques comme des élaborations théoriques.

23/06/2016
Centre Chapelle-aux-Champs - Bruxelles
Transmission et traumatisme

Table des matières - La Survivance : Traduire le trauma collectif

PRÉFACE, par Pierre Fédida VII

INTRODUCTION 

Mettre en mots, mettre en terre, se démettre des ancêtres

Quand l’écriture de soi passe violemment par l’inscription de l’ascendant resté muet

« Quand l’écriture de soi passe violemment par l’inscription de l’ascendant resté muet » in Psychiatrie Française, Écritures, n° 4-01, fév. 2002. 
Psychiatrie française
18/02/2002
français
Quand l’écriture de soi passe violemment par l’inscription de l’ascendant resté muet
2002

Être expulsé de sa langue - Lecture de Jean Améry

« Être expulsé de sa langue - Lecture de Jean Améry » in Cliniques méditerranéennes 56- 57, 1997, Ed. Erès, "Exil et  migrations dans la langue".
Cliniques méditerranéennes
16/02/1997
français
Être expulsé de sa langue - Lecture de Jean Améry
1997

Chapitre 8. Angoisse de ne pas exister et apprentissage de la parole subjectivante (chez Renée Balibar, Jacques Rancière)

 

À l'école de la République, du litige politique, de la cure analytique 171

Deux modèles rhétoriques d'émancipation 173

Entendre ou traduire la " mésentente " 175

" Mésentendre " ou dé-placer le bien entendu 177

Chapitre 7. Être en dette d'un texte à ceux qui furent sans " papiers " (chez Peter Handke)

 

 

L'écriture de soi par l'inscription de l'autre 157

Mettre en mots l'histoire d'une vie parentale avortée pour se différencier d'elle 162

Conditions sociales interdisant à la mère l'accès à la différenciation 164

Conditions sociales livrant la mère à l'imposture du national-socialisme 165

Chapitre 6. Écrire la rupture réinstaure l'héritage (chez Albert Camus, Pierre Pachet)

 

 Inscrire l'après-coup du traumatisme parental pour s'inscrire dans une généalogie 135

Écrire ou combler la lacune d'une parole absente dans les relations de parenté 138

Écrire ou instaurer un autre espace temps pour le trauma 144

Écrire ou constituer une médiation entre l'objet traumatisant et les générations persécutées 147

Écrire ou créer une triangulation entre soi, les ascendants et le monde 151

Syndiquer le contenu