Migration

Colloque organisé par l'INALCO le 29 novembre : Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction

Colloque : Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction 

Argumentaire

Comment penser les différentes pratiques de la traduction en référence à la question migratoire ?

Le travail de traduction implique toujours une transformation à partir de différentes modalités d’encodage de l’information, de diverses pratiques d’organisation signifiante des objets du monde et de mise en expression sémiotique du dire. Intervenir auprès d’un public de personnes migrantes, confrontées à une problématique d’exil contraint, c’est se confronter à la question des possibilités de mise en récit d’une réalité marquée par la violence, la terreur, la mort et la fuite en avant.

Dès lors, traduire auprès de ces personnes n’est pas seulement trouver les mots, la gestuelle corporelle, les équivalents culturels. Il s’agit aussi de pouvoir rendre compte de la complexité d’expériences relevant de l’indicible, de la béance ou du silence accompagnant l’effraction traumatique. L’ouragan des violences à répétition et la massivité des actes ayant destitué le verbe, le traducteur tentera de découvrir les traces à peine décelables de la sidération dans le discours pour les traduire en mots et appréhender les vécus sensorimoteurs.

29/11/2019
Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris
Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction

Colloque organisé par l'INALCO le 29 novembre 2019 : Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction

Colloque organisé par : Houria Abdelouahed, MCF, HDR, Université de Paris; Christina Alexopoulos – de Girard, ATER, Université d’Angers; Frosa Pejoska-Bouchereau, PU, Inalco, PLIDAM et Thomas Szende, PU, Inalco, PLIDAM.

Argumentaire
 
Comment penser les différentes pratiques de la traduction en référence à la question migratoire ?
Le travail de traduction implique toujours une transformation à partir de différentes modalités d’encodage de l’information, de diverses pratiques d’organisation signifiante des objets du monde et de mise en expression sémiotique du dire. Intervenir auprès d’un public de personnes migrantes, confrontées à une problématique d’exil contraint, c’est se confronter à la question des possibilités de mise en récit d’une réalité marquée par la violence, la terreur, la mort et la fuite en avant.
Dès lors, traduire auprès de ces personnes n’est pas seulement trouver les mots, la gestuelle corporelle, les équivalents culturels. Il s’agit aussi de pouvoir rendre compte de la complexité d’expériences relevant de l’indicible, de la béance ou du silence accompagnant l’effraction traumatique. L’ouragan des violences à répétition et la massivité des actes ayant destitué le verbe, le traducteur tentera de découvrir les traces à peine décelables de la sidération dans le discours pour les traduire en mots et appréhender les vécus sensorimoteurs.

Politiques migratoires et enjeux cliniques de la traduction
29/11/2019
Inalco, 65 rue des Grands moulins 75013 Paris

migrations/translations

Résumé

Dans le prolongement des trois premiers ouvrages de la collection Chemins Croisés, ce recueil migrations/translations met au travail ce qui se joue autour du passage des frontières qu'elles soient géographiques, politiques, sociales ou qu’elles se trouvent dans la langue ou entre les langues. Ce ne sont pas seulement les migrations du xxie siècle qui sont évoquées ici: l’objectif de cet ouvrage est plus vaste. Il sera aussi bien question de récits de migrations, de représentations de la figure du migrant ou de l’étranger, des voix ou des lettres migrantes de la littérature du Moyen Âge à celles de la postmodernité, que d’interrogations plus théoriques sur les espaces et la figuration du seuil dans les domaines artistiques, qu’il s’agisse de littérature, de peinture, de musique ou de cinéma. Les différents chapitres mettent en relation les problématiques historiques, littéraires, esthétiques et métaphysiques à travers lesquelles se déclinent la question des migrations et des exils mais aussi le paradigme de la traduction.

Janine Altounian – Prologue. Quelle destination pour un manuscrit laissé en errance ?

migrations/translations
Coordination éditoriale de Maroussia Ahmed, Corinne Alexandre-Garner, Isabelle Keller-Privat, Nicholas Serruys, Iulian Toma
Chemins croisés
Corinne Alexandre-Garner, Isabelle Keller-Privat
Première édition
français
2015
550
9782840162216

Une Arménienne à l’école

« Une Arménienne à l’école » in Le Groupe familial, n° 76, juil. 1977, "Migration et vie familiale"; Les Transplantations culturelles, compte rendu d’une table ronde avec Hugues Liborel, Jean Ormezzano, Janine Altounian, Nissim Lévy.
Le Groupe familial
02/07/1977
français
Une Arménienne à l’école
1977
Syndiquer le contenu