Psychologie

Dés-obéissance et droits humains : de la psychopathologie à l'anthropologie

4ème de couverture

Témoins de génocides et de violences collectives, nous sommes aussi spectateurs de la fracture entre les économiquement et socialement exclus et les économiquement nantis et socialement dominants. Or, sans soumission, obéissance, conformisme, rien de tel ne pourrait se réaliser. Depuis Milgram, les recherches montrent que, dans les conduites sociales en général et celles d'obéissance et de désobéissance en particulier, le pouvoir des déterminants situationnels l'emporte trop souvent sur les dispositions personnelles.
Dés-obéissance et droits humains : de la psychopathologie à l'anthropologie
Sous la direction de Adam Kiss : J. Altounian, R. Aubrac, C. Brodeur et al.
Psychanalyse et civilisations
français
2002
289
2-7475-2094-3
Syndiquer le contenu