Philippe Mesnard

Colloque organisé par Philippe Mesnard à la MSH de Clermont-Ferrand du 16 au 17 octobre 2012 : Traduire l’expérience au-delà de ses limites

 
Colloque "Traduire l’expérience au-delà de ses limites" organisé par Philippe Mesnard à la MSH de Clermont-Ferrand du 16 au 17 octobre 2012, avec le soutien du CELIS EA 1002, de l'UBP Clermont-Ferrand 2 et de la Fondation Auschwitz, dans le cadre du cycle "Traduire l'impossible".

Le but de ce colloque est de présenter des cas de traduction de textes qui, référant à des expériences de violences extrêmes, confrontent le traducteur (dans le même temps, lecteur, écrivain, passeur de langues entre les langues) à de nombreuses questions limites et choix concernant l’expression, le contenu, le rapport référentiel et le contexte, le rapport à l’émotion. Quelle place trouver ou adopter face au texte lorsque celui-ci est chargé de souffrance, lorsque les repères habituels sont remis en cause quand ils ne volent pas en éclats, lorsque les identités se brouillent et le réel se défait ? Quel choix pour respecter le projet de l’auteur (du témoin) et le rapport éthique à ceux qu’il représente, tout en répondant à l’exigence de la transmission et de ses principes de communicabilité ? Faut-il d’ailleurs concilier les deux, transmission et projet d’auteur ? Traduire doit-il d’emblée répondre à la nécessité de transmettre quand il s’agit d’expériences qui confrontent la langue à ses propres limites face au réel ? Traduire peut-il même participer d’une stratégie de résistance contre la violence ? Ces textes exigent-il un investissement différent d’autres textes et à quel niveau se situent ces différences ?
Programme
Intervention de Janine Altounian : "Pour recueillir et transmettre ce qui reste d'une culture détruite, il faut le traduire"

Colloque international à l'UNESCO du 9 au 11 décembre 2011 : Enfance en guerre. Témoignages d'enfants sur la guerre

En hommage à Françoise et Alfred Brauner pour le 100e anniversaire de leur naissance, le colloque international Enfances en guerre aura lieu du 7 au 9 décembre 2011 au siège de l'UNESCO à Paris. Il est organisé par l'université Blaise Pascal, en collaboration avec l'université de Picardie, l'IHTP (CNRS), ERMs, sous le patronage de l’UNESCO et dans le cadre de son « Programme pour l’Éducation des Enfants en détresse ».

Intervention de Janine Altounian : « Avoir pour aïeule une enfant orpheline, survivante du génocide arménien de 1915 ».
 

Programme du colloque

Vidéo du colloque : session 1 - Expériences enfantines des génocides : Philippe Mesnard, Janine Altounian, Marie-Odile Godard, Nicole Dagnino.

L'exposition itinérante J’ai dessiné la guerre. Le regard de Françoise et Alfred Brauner sera inaugurée le 7 décembre en avant-première à l’UNESCO, en l’honneur de la Journée internationale des Droits de l’Homme, le 10 décembre : une sélection de dessins d’enfants de la Collection Brauner offrira un juste reflet de la « parole graphique » de l’enfant dans les guerres internationales marquantes. Cette collection de dessins fut considérée en 1999 comme faisant partie du « patrimoine de l’humanité ».

Le volume J’ai dessiné la guerre. Le regard de Françoise et Alfred Brauner I have drawn pictures of the war, The Eye of Françoise and Alfred Brauner (PUBP, 2011) sera présenté au public.

Syndiquer le contenu