Migrants

Séminaire de recherche du Quatrième groupe - Organisation psychanalytique de langue française : Le Mal au regard de la pensée analytique, juridique, philosophique, politique, religieuse, littéraire - 19 mars


Le séminaire  de recherche du Quatrième groupe "Le mal au regard de la pensée analytique, juridique, philosophique, politique, religieuse, littéraire", organisé par Ghyslain Lévy, reçoit Janine Altounian pour nous parler de son dernier livre : L’effacement des lieux  - Autobiographie d’une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, paru aux éditions des PUF en 2019.

Le Mal au regard de la pensée analytique, juridique, philosophique, politique, religieuse, littéraire
19/03/2019
Organisation psychanalytique de langue française 19, boulevard Montmartre 75002 Paris

Parution du dernier livre de Janine Altounian : L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud

Dans cet ouvrage publié aux Puf, en février 2019, Janine Altounian qui recourt à l’autobiographie et à la psychanalyse témoigne de son expérience d’analysante singulière, ayant travaillé d’une part à la traduction des survivants à un génocide aux lieux effacés, d’autre part à celle des Œuvres complètes de Freud sous la direction de Jean Laplanche.

Parution du dernier livre de Janine Altounian
06/02/2019
Puf - Paris

L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud

Dans cet ouvrage publiè aux Puf, qui recourt à l’autobiographie et à la psychanalyse, Janine Altounian témoigne de son expérience d’analysante singulière, ayant travaillé d’une part à la traduction des survivants à un génocide aux lieux effacés, d’autre part à celle des Œuvres complètes de Freud sous la direction de Jean Laplanche, en tant que responsable de l’harmonisation dans l’équipe de révision.

Cherchant à traduire les traces de la disparition d’une culture et de ses lieux afin d’en inscrire l’effacement, elle décline les conditions de cette traduction selon trois perspectives :
– Une expérience d’effacement demande à être traduite dans la langue de l’autre pour s’inscrire dans le monde.
– C’est par ce travail de traduction que les héritiers d’un crime de masse peuvent subjectiver et transmettre leur histoire.
– Ce travail de traduction requiert plusieurs générations avant que ce qui a pu être « traduit » au « pays d’accueil » s’inscrive dans le champ culturel et politique de celui-ci.

L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud
Janine Altounian
PUF
français
2019
280
978-2-13-081407-8
Syndiquer le contenu