Autobiographie

Archives familiales : modes d’emploi - Récits de genèse

Écrire un récit de vie invite à s'appuyer sur des documents, à intégrer divers éléments d'archives publiques ou privées : carnets, journaux personnels, correspondance, articles de presse, photographies – qui peuvent être à l'origine du récit, le soutenir ou l'accompagner.
Ce livre propose des analyses d'universitaires et témoignages d'écrivains, qui se penchent sur la mise en récit de ces traces familiales : de quelle manière les intégrer au récit, les transformer, comment leur redonner vie ?

Contribution de Janine Altounian : « L'étrange survie d'un récit de déportation sans destinataire ».

Archives familiales : modes d’emploi - Récits de genèse
Sous la direction de Catherine Viollet, Véronique Montémont
Au coeur des textes
français
2013
118
978-2-8061-0080-1

Écritures de soi, écritures des limites

Cet ouvrage est issu du Colloque de Cerisy du même nom qui s'est tenu en 2013 du 17 au 24 juillet. L'écriture de soi (autobiographie, journaux intimes, autofiction, etc.) met toujours en scène une tension entre deux positions psychiques : attester d'une identité (voilà qui je suis), témoigner d'une altération (voilà qui je suis empêché d'être). L'enjeu semble la délimitation de soi, au sens d'un espace intérieur, d'un lieu singulier d'interlocution interne. Entre la sculpture et la marche, la fouille et la déambulation, le récit et son impossibilité. Une telle délimitation de soi prend une valeur spécifique lorsque l'auteur témoigne dans l'écriture d'une expérience psychique d'effraction, d'implosion ou de falsification de l'être. Il s'agit notamment des expériences traumatiques extrêmes ou des troubles ayant rendu précaire ou incertaine la construction même de l'espace psychique. Dans ces différents registres de la survivance, l'écriture de soi prend alors littéralement fonction d'une écriture des limites : l'effort de (re)construire un lieu pour soi, suffisamment vivable et vivant. Le croisement de l'écriture et de la clinique est ici nécessaire, avec des spécialistes de la littérature, des écrivains, des traducteurs et des psychanalystes.

Post-propos de Janine Altounian : « Comment se transmet dans l’exil la précarité d’une délimitation de soi dans l’espace et le temps ».

Écritures de soi, écritures des limites
Sous la direction de Jean-François Chiantaretto
français
2014
446
9782705689087

Vivre – Survivre - Récits de résistance

Quelles sont les conditions de possibilité et quels sont les enjeux du « récit de la vie » dans les situations de souffrance physique, psychique ou morale ? Lorsqu'elles défont les ressources même du « vouloir vivre », comment les situations de marginalité, de précarité et de souffrance peuvent-elles encore être racontées ? Pour les hommes et les femmes blessés par la vie et par le monde, le récit peut-il être un lieu de résistance et de reconstruction de soi et du monde autour de soi ?

En interrogeant les contextes sociétaux et les dimensions tant personnelles que sociales de la parole biographique en situation parfois extrême (de la précarité au génocide, en passant par l'exil), cet ouvrage paru en 2011 sous le direction de Christine Delory-Momberger & Christophe Niewiadomski, se donne pour objet d'examiner les effets de déliance et de reliance du récit entre « vivre et survivre ». 

Voir l'article de Janine Altounian : "L’étrange survie d’un récit de survivance".

Vivre – Survivre -  Récits de résistance
Christophe Niewiadomski, Christine Delory-Momberger
Autobiographie et éducation
français
2011
196
9782912868817

Rencontre du 17 octobre 2019 organisée avec Janine Altounian par La Société de Psychanalyse Freudienne autour de son livre L’effacement des lieux

La soirée présentée par Patrick Guyomard invite le public à un débat organisé par la SPF et mené avec les discutantes Caroline Gros et Mireille Sardat autour du dernier ouvrage de Janine Altounian, paru aux PUF en février 2019, L’effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud.

Entrée libre à 21h15, au 23 rue Campagne Première, 75014 Paris.
Contact : Tél. : 01 43 22 12 13 - www.spf.asso.fr

17/10/2019
Paris - 23 rue Campagne Première, 75014
Rencontre avec Janine Altounian autour de son livre L’effacement des lieux
1h23

Rencontre du 17 octobre 2019 organisée avec Janine Altounian par La Société de Psychanalyse Freudienne autour de son livre L’effacement des lieux

La soirée présentée par Patrick Guyomard invite le public à un débat organisé par la SPF et mené avec les discutantes Caroline Gros et Mireille Sardat autour du dernier ouvrage de Janine Altounian, paru aux PUF en février 2019, L’effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud.

Entrée libre à 21h15, au 23 rue Campagne Première, 75014 Paris.
Contact : Tél. : 01 43 22 12 13 - www.spf.asso.fr

Rencontre-débat avec Janine Altounian autour de son livre L’effacement des lieux
17/10/2019
Paris - 23 rue Campagne Première, 75014

L’effacement des lieux : Rencontres 16 juin | Présentation du livre au salon du livre du Mémorial de la Shoah


Rencontre le dimanche 16 juin 2019 au Mémorial de la Shoah, en présence de l’auteure et animée par Christian Delage, historien et réalisateur.à l’occasion de la parution de L’Effacement des lieux, autobiographie d’une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, de Janine Altounian, éd. PUF, 2019.

Recourant à l’autobiographie et à la psychanalyse, l’auteure témoigne de son expérience d’analysante singulière et cherche à traduire les traces de la disparition d’une culture et de ses lieux afin d’en inscrire l’effacement. Ce travail de traduction requiert plusieurs générations avant que ce qui a pu être « traduit » au « pays d’accueil » s’inscrive dans le champ culturel et politique de celui-ci.

L’effacement des lieux : Rencontres au Mémorial de la Shoah
16/06/2019
Mémorial de la Shoah : Auditorium Edmond J. Safra

Les Presses Universitaires de France et Tschann Libraire organisent une rencontre avec Janine ALTOUNIAN le 11 juin à l'occasion de son dernier livre


Les Presses Universitaires de France
 et Tschann Libraire

sont heureux de vous convier à une rencontre avec

Janine ALTOUNIAN en dialogue avec Sabine Prokhoris

à l'occasion de la parution de son livre

L'effacement des lieux Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud

le mardi 11 juin 2019 à 20h30

Tschann libraire 125, bd du Montparnasse 75006 Paris Tel 0143354205 librairie@tschann.fr

 

11/06/2019
Librairie Tschann - 125 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris
Rencontre avec Janine Altounian en dialogue avec Sabine Prokhoris
1h53

L’effacement des lieux : Rencontres 16 juin | Présentation du livre au salon du livre du Mémorial de la Shoah


Rencontre le dimanche 16 juin 2019 au Mémorial de la Shoah, en présence de l’auteure et animée par Christian Delage, historien et réalisateur.à l’occasion de la parution de L’Effacement des lieux, autobiographie d’une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud, de Janine Altounian, éd. PUF, 2019.

Recourant à l’autobiographie et à la psychanalyse, l’auteure témoigne de son expérience d’analysante singulière et cherche à traduire les traces de la disparition d’une culture et de ses lieux afin d’en inscrire l’effacement. Ce travail de traduction requiert plusieurs générations avant que ce qui a pu être « traduit » au « pays d’accueil » s’inscrive dans le champ culturel et politique de celui-ci.

 

16/06/2019
Mémorial de la Shoah : Auditorium Edmond J. Safra
L’effacement des lieux : Rencontres au Mémorial de la Shoah
Voir la video
1h40

Les Presses Universitaires de France et Tschann Libraire organisent une rencontre avec Janine ALTOUNIAN le 11 juin à l'occasion de son dernier livre

sont heureux de vous convier à une rencontre avec

Janine ALTOUNIAN en dialogue avec Sabine Prokhoris

à l'occasion de la parution de son livre

L'effacement des lieux Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud

le mardi 11 juin 2019 à 20h30

Tschann libraire 125, bd du Montparnasse 75006 Paris Tel 0143354205 librairie@tschann.fr

Rencontre avec Janine ALTOUNIAN
11/06/2019
Librairie Tschann - 125 boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud

Dans cet ouvrage publié aux Puf, qui recourt à l’autobiographie et à la psychanalyse, Janine Altounian témoigne de son expérience d’analysante singulière, ayant travaillé d’une part à la traduction des survivants à un génocide aux lieux effacés, d’autre part à celle des Œuvres complètes de Freud sous la direction de Jean Laplanche, en tant que responsable de l’harmonisation dans l’équipe de révision. La chronologie de cette entreprise éditoriale de longue haleine a été livrée lors de la Cérémonie d’achèvement de la traduction des Œuvres complètes de Freud qui a eu lieu le 4 novembre 2015

Cherchant à traduire les traces de la disparition d’une culture et de ses lieux afin d’en inscrire l’effacement, elle décline les conditions de cette traduction selon trois perspectives :
– Une expérience d’effacement demande à être traduite dans la langue de l’autre pour s’inscrire dans le monde.
– C’est par ce travail de traduction que les héritiers d’un crime de masse peuvent subjectiver et transmettre leur histoire.
– Ce travail de traduction requiert plusieurs générations avant que ce qui a pu être « traduit » au « pays d’accueil » s’inscrive dans le champ culturel et politique de celui-ci.

L'effacement des lieux - Autobiographie d'une analysante, héritière de survivants et traductrice de Freud
Janine Altounian
PUF
français
2019
280
978-2-13-081407-8
Voir la video
1h40
Syndiquer le contenu