Transmission psychique d’un trauma collectif

"Le travail individuel de deuil" : table ronde du 11 décembre 2005 au Mémorial de la Shoah

Janine Altounian : le travail de deuil est-il possible après un génocide ?

Des praticiens et chercheurs sont venus présenter les travaux existants sur l’impossibilité ou les difficultés du deuil, sur leur expérience avec des patients, victimes directes ou indirectes de la Shoah ou de génocide. 

Avec la participation de Marceline Loridan-Ivens, actrice, réalisatrice. Avec Janine Altounian, traductrice et essayiste, Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, éthologue. Animée par Anny Dayan-Rosenman, maître de conférences à l’université de Paris VII.

11/12/2005
Mémorial de la Shoah - Paris
Le deuil est-il possible après un génocide ?
Voir la video
Durée : 2h

De l'élaboration d’un héritage traumatique

Cliniques méditerranéennes
18/11/2008
français
De l'élaboration d’un héritage traumatique
2008

De l’émotion à la contrainte d’écrire

« De l’émotion à la contrainte d’écrire » in ÉCRIRE L'HISTOIRE, Dossier : Émotions, N°2 – Automne 2008.
Ecrire l'histoire
18/10/2008
français
De l’émotion à la contrainte d’écrire
2008

Un’emozione indelebile insiste nel volersi scrivere

Id-entità mediterranee. Psicoanalisi e luoghi della memoria
10/03/2010
italien
Un’emozione indelebile insiste nel volersi scrivere
2010

Entre les mots qui manquent et ceux auxquels il faudrait se fier

« Entre les mots qui manquent  et ceux auxquels il faudrait se fier » in Confiance et langage sous la direction de Éliane Allouch, Jean-François Chiantaretto, Simon Harel, Jean-Pierre Pinel, Éditions in press, 2010.
Confiance et langage sous la direction de Éliane Allouch, Jean-François Chiantaretto, Simon Harel, Jean-Pierre Pinel
10/03/2010
français
Entre les mots qui manquent et ceux auxquels il faudrait se fier
2010
Syndiquer le contenu