Travail analytique

Cérémonie d’achèvement de la traduction des Œuvres complètes de Freud du 4 novembre 2015


A l'occasion de la parution du dernier des vingt volumes des Oeuvres complètes de Sigmund Freud, qui scelle l'achèvement de la traduction des œuvres complètes de FreudLes Presses Universitaires de France et la Fondation Jean Laplanche célèbrent le 4 novembre 2015 l'achèvement d'une entreprise éditoriale de prestige à la Fondation Simone et Cino del Duca, à l'Institut de France, en présence de Christophe Dejours, Monique Labrune, Pierre Cotet, Janine Altounian, Alain Rauzy et François Robert.
Nous publions ci-dessous l'intégralité du discours prononcé par Janine Altounian lors de la cérémonie pour témoigner de son pacours au sein de l'équipe de traduction durant ces trente années de travail et de plaisir intenses partagés avec elle. Les discours prononcés par chacun d'entre eux sont également disponibles et téléchargeables sur le site des PUF et ci-dessous.

L'ensemble de la cérémonie du 4 novembre 2015 est disponible au format audio ci-dessous. 

Cérémonie d’achèvement de la traduction des Œuvres complètes de Freud du 4 novembre 2015
Sigmund Freud
Oeuvres complètes de Freud
Direction scientifique : Jean Laplanche. Direction de la publication : André Bourguignon, Pierre Cotet. Notices, notes et variantes : Alain Rauzy. Harmonisation : Janine Altounian. Glossaire et index : François Robert.
français
2015

13 mai 2014 - Institut français d'Istanbul - Rencontre avec Janine Altounian : "Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip

Dans le cadre de la série de rencontres "Trajectoires et mémoires croisées - Voix des diasporas anatoliennes de France" organisée en partenariat avec l’Institut français d'Istanbul d’études anatoliennes Janine Altounian, écrivain et traductrice de Freud (Œuvres complètes, PUF direction Laplanche), auteur de Mémoires du génocide arménienHéritage traumatique et travail anlytique, paru en 2009, aborde le thème du “Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip. La traductrice Renan Akman a assuré l’animation et la modération de la discussion. L’événement a été organisé par l’Association des Droits de l’Homme d’Istanbul, l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes et le Centre Culturel Français d’Istanbul.

Patrimoine traumatique et son étude analytique
13/05/2014
Institut français d'Istanbul

Rencontre avec Janine Altounian à l'institut français d'Istanbul le 13 mai 2014 : "Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip

Dans le cadre de la série de rencontres "Trajectoires et mémoires croisées - Voix des diasporas anatoliennes de France" organisée en partenariat avec l’Institut français d'Istanbul d’études anatoliennesJanine Altounian, écrivain et traductrice de Freud (Œuvres complètes, PUF direction Laplanche), auteur de Mémoires du génocide arménien, Héritage traumatique et travail anlytique, paru en 2009, aborde le thème du “Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip. La traductrice Renan Akman a assuré l’animation et la modération de la discussion. L’événement a été organisé par l’Association des Droits de l’Homme d’Istanbul, l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes et le Centre Culturel Français d’Istanbul.
français
arménien
turc

Interview de Janine Altounian sur Radio Ayp, Au fil des pages le 2 mai 2009

Janine Altounian : Mémoires du génocide arménien, héritage traumatique et travail analytique

Intervention de Janine Altounian sur radio Ayp dans l'émission Au fil des pages, le 2 mai 2009,  pour sa nouvelle publication : Mémoires du génocide arménien, héritage traumatique et travail analytique, émission présentée par : Satenig, Pérouse et Takouhie. 

 

 

 

" Survivre au génocide : traduire le traumatisme " : conférence à la Bibliothèque municipale de Lyon le 14 avril 2006

Janine Altounian : survivre au génocide, traduire le traumatisme 


Comment peut-on donc être Arménien de la diaspora, subir l’affront de porter en soi une patrie “chimérique”, comment vivre rescapé d’un génocide, qui bien réel celui-là, n’est pas pris en compte dans les décisions des instances internationales... ? Quel est le statut de celui qui se retrouve “anormalement” survivant, dans une société qui l’avait programmé mort ? Comment peut-on encore vivre, avec quelles structures profondes, quels rapports au plaisir de vivre et à la mort lorsque l’on doit sa naissance à la gratuité du hasard.

Être descendant de survivants d’un génocide non reconnu par ses auteurs, c’est se situer d’emblée dans un rapport particulier au langage. Il ne s’agit pas là seulement de témoignage, mais d’identité. À notre époque où les exterminations prolifèrent, toutes les langues et les cultures majoritaires de l’Occident sont ainsi contraintes de recueillir en leur sein les vestiges de civilisations effondrées à leur insu ou en leur nom. Le travail d’élaboration et d’écriture que doit effectuer un descendant de survivants cherche à inscrire, dans l’Histoire du monde, ceux qui ont été effacés de leur propre histoire. 

 

« Freud, une langue de rêve » : conférence de Psychiatrie française du 15 mars 2004

Janine Altounian : la langue du rêve chez Freud

Freud, une langue de rêve : conférence tenue le 15 mars 2004  aux Conférences de Psychiatrie française à l’hôtel Lamoignon.
 

Oeuvres complètes de Freud : collection "Oeuvres complètes de Freud" des PUF

Textes co-traduits par Janine Altounian dans la collection Oeuvres complètes de Freud

Liste complète sur le site de l'éditeur

Oeuvres complètes de Freud : collection "Oeuvres complètes de Freud" des PUF
Sigmund Freud
Oeuvres complètes de Freud
Sous la direction de Jean Laplanche, André Bourguignon, Pierre Cotet : traduit de l'allemand par Janine Altounian, André Bourguignon, Pierre Cotet, Alain Rauzy, François Robert et al.
français
1992

De la cure à l'écriture. L'élaboration d'un héritage traumatique

Résumé

Le parcours analytique esquissé ici cherche à témoigner de ce qui s'est transmis aux descendants des survivants, tous disparus à présent, du génocide arménien de 1915, nié par l'Etat turc. Aboutissant à la réappropriation de cette transmission, il peut être lu comme un cas clinique intéressant les psychanalystes et les héritiers des catastrophes historiques.

L'ouvrage se termine par la transcription de l’entretien de Zépur Mezbakian, rescapée du génocide des Arméniens, diffusé sur France inter dans Là bas si j'y suis de Daniel Mermet le 11 mai 2005Cet entretien d’une survivante, semblable aux « grands mères de son enfance »,  a été intégralement retranscrit par Janine Altounian dans le dernier chapitre du livre. Rare témoignage oral d’une expérience de ce qui a pu se vivre pendant la déportation des Arméniens vers les déserts de la mort, il constitue à ce titre un socle fondamental et emblématique de toute la réflexion de l’auteur sur l’héritage de cette transmission.

Pour étayer son propos elle fait entendre un extrait de cet entretien (8mn) dans nombre de ses interventions. Par exemple en 2011, au cours de la conférence filmée Expériences enfantines des génocides (Philippe Mesnard, Janine Altounian, Marie-Odile Godard, Nicole Dagnino) qu'elle fait à l’Unesco au colloque Enfance en guerre. Témoignages d'enfants sur la guerre. Egalement en 2015 à la Fondation Auschwitz à Bruxelles à la journée d'étude : « Quelle(s) mémoire(s) pour le génocide arménien ? »

 
Ce livre illustre à l’aide d’exemples personnels le rapport existant entre le travail de la cure et celui de l’écriture lors de l’élaboration d’un héritage traumatique.

 

Entretien avec Janine Altounian 

 De la cure à l'écriture - Idées - France Culture : Le journal de la philosophie par François Noudelmann, le 10 juillet  2012 

Présentation du livre

Fédération des Ateliers de Psychanalyse le samedi 23 février 2013. Jeanne BERNARD et Nicole ROGER dialogueront avec l’auteure.

De la cure à l'écriture. L'élaboration d'un héritage traumatique
Janine Altounian
Hors collection
français
2012
248
978-2-13-060707-6

IX - Le travail de l'intersubjectivité et la polyphonie du récit dans l'élaboration de l'expérience traumatique par René Kaës

Apports de la clinique du psychodrame psychanalytique de groupe
Le travail de la remembrance polyphonique dans l'écriture de Janine Altounian
Les conditions interdiscursives des liens de génération
Le travail de l'intersubjectivité, le préconscient et l'élaboration du trauma

Syndiquer le contenu