Linguistique

Table des matières - L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction

  • Avant-propos

Chapitre premier. — La psychanalyse s'est pensée et écrite en langue allemande

  • Le décentrement à l'origine de la psychanalyse
  • Traduire/transmettre un père, le père de la psychanalyse
  • La Traumdeutung, une langue de rêve ?

 

Chapitre II. — Inscription d'une traversée traumatique et traduction

Écrire pour habiter et transmettre une lettre Morte

« Écrire pour habiter et transmettre une lettre Morte »  in Revue des sciences humaines, Transmission et filiations, 301,1/2011, textes réunis par Carine Trévisan et Crystel Pinçonnat, Presses universitaires du Septentrion.

Cet ouvrage interroge l'importance accordée aujourd'hui, dans nombre d'essais critiques portant sur des textes littéraires
allant du XVIIIe au XXIe siècles, à la question de la filiation et de la transmission. Il développe l'hypothèse selon laquelle c'est souvent dans des moments critiques de l’histoire (génocides, émigrations contraintes…) qu’émergent cette question et la nécessité de s’en donner une représentation. Les textes rassemblés ici examinent des liens de filiation souvent problématiques ou brisés et les incertitudes de la transmission. Ils montrent combien peut être pesante l’emprise de l’ascendant sur le descendant, mais aussi, lorsque les pères ou mères sont restés silencieux ou ont été voués à un destin de dénuement, le travail d’enquête et de réparation des descendants. Il s’agit également, par la combinaison d’affiliations multiples, par la réélaboration d’un héritage parfois mortifère, d’échapper à ce qui assignerait à chacun une place, une identité et une appartenance immuable, de se libérer ainsi de l’emprise généalogique.  L’ouvrage examine ainsi comment il peut y avoir une forme d’inventivité lorsque que l’on refuse d’être dans la perpétuation du même, perpétuation mortifère et combien le jeu de la mixité, de la discontinuité, du pluriel permet d’ouvrir l’espace de liberté nécessaire à toute transmission.

Revue des sciences humaines
10/01/2011
français
Écrire pour habiter et transmettre une lettre Morte
2011

Être expulsé de sa langue - Lecture de Jean Améry

« Être expulsé de sa langue - Lecture de Jean Améry » in Cliniques méditerranéennes 56- 57, 1997, Ed. Erès, "Exil et  migrations dans la langue".
Cliniques méditerranéennes
16/02/1997
français
Être expulsé de sa langue - Lecture de Jean Améry
1997

III - CORPS TEXTUEL ET THEORISATION

L’âme et l’efficace dans un traité de Luther (1520) et un article des débuts de Freud (1890) 143

Corps et liberté d’âme chez deux « réformateurs » 144

Primauté de l’espace relationnel, de la rentabilité symbolique et stratégie 145

Site du débat où se joue le destin de l’homme, sa finalité et les moyens qu’il met en oeuvre 147

II - INSCRIPTION D'UNE TRAVERSEE TRAUMATIQUE ET TRADUCTION

Traduire des signifiants, traducteurs premiers d’une expérience traumatique 115

Comment traduire la violence d’un titre de Jean Améry ? 116

Dossier sur deux signifiants chargés de douleur: Geist et Heimat 119

La traduction inauthentique pour Schleiermacher et Bermann 125

Traduction de deux passages où Freud évoque l’image paternelle 125

Dossier sur cinq signifiants marquants dans la relation de Freud à son père 127

I - LA PSYCHANALYSE S'EST PENSEE ET ECRITE EN LANGUE ALLEMANDE

Le décentrement à l’origine de la psychanalyse 23

Un retour par détours afin de re-trouver 25

L’expérience de l’exil prédispose au décentrement 26

Les rapports d’imbrication dans la langue de Freud 27

Les affixes figurant la stratégie du décentrement 29

L’anasémie à l’oeuvre dans la traduction 31

Traduire/transmettre un père, le père de la psychanalyse 33

Oeuvres complètes de Freud : collection "Quadrige. Grands textes" des PUF

Textes co-traduits par Janine Altounian dans la collection Quadrige 

Liste complète sur le site de l'éditeur

Oeuvres complètes de Freud : collection "Quadrige. Grands textes" des PUF
Sigmund Freud
Quadrige. Grands textes
Direction scientifique : Jean Laplanche. Direction de la publication : André Bourguignon, Pierre Cotet. Comité éditorial : Janine Altounian, Alain Rauzy, François Robert. Traducteurs : voir sur le site de l'éditeur
français
2002

L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction

L'ouvrage

Photo : Lettre manuscrite de Freud exposée au Sigmund Freud Museum à VienneCet ouvrage est avant tout une étude de la langue de Freud. Il se démarque de ce que l'on appelle habituellement une « critique des traductions », son propos n'étant pas d'affirmer la suprématie de tel ou tel modèle traductif.
Il est plutôt une critique de la naïveté de certains lecteurs quant à l'enjeu du passage d'une langue à une autre, c'est-à-dire d'une culture à une autre, d'un système de pensée à un autre, et donc quant à ce qui nécessairement périt dans ce passage. Il tente de mettre en lumière comment, dans l'écriture de Freud, la forme des énoncés de pensée visualise, en le proposant simultanément aux sens requis dans la lecture, l'argument que développe la pensée en train de décrypter le sens inconscient d'un processus psychique.


Entretien avec Janine Altounian sur France Culture - Les vendredis de la philosophie

Traduire la philosophie - France Culture : Les vendredis de la philosophie par François Noudelmann, diffusion le 28 mars 2003.
Durée : 12 mn

 

L'écriture de Freud : Traversée traumatique et traduction
Janine Altounian
Bibliothèque de psychanalyse
français
2003
224
978-2-13-052974-3
12 mn

En souffrir ou en sourire ? Le jeu des racines dans la pensée de Freud

" En souffrir ou en sourire ? Le jeu des racines dans la pensée de Freud " in Freud et le rire, Éd. Métaillé, 1994.
Freud et le rire
01/01/1994
français
En souffrir ou en sourire ? Le jeu des racines dans la pensée de Freud
1994

Interview de Janine Altounian dans « For Intérieur » sur France Culture le 29 janvier 2010

Semaine Freud sur France Culture : Janine Altounian, traductrice, essayiste

Janine Altounian, essayiste et traductrice est l'invitée de Olivier Germain-Thomas sur France Culture dans For Intérieur le 29 janvier 2010.  Janine Altounian est co-traductrice de Freud depuis 1970 et responsable de l'harmonisation dans l'équipe éditoriale des Oeuvres Complètes de Freud aux Presses Universitaires de France. Elle est aussi un des membres fondateurs d'AIRCRIGE (Association internationale de recherche sur les crimes contre l'humanité et les génocides). Elle nous restitue ici la complexité de son itinéraire et en définitive le point de jonction de tous ses chemins de traverse que constitue la dynamique de traduction.

 

Syndiquer le contenu