Héritage traumatique

La survivance en héritage. Passages de Janine Altounian au Québec

Résumé

La contribution de Janine Altounian "Inscrire l’effacement d’une place dans le monde", qui ouvre  cet ouvrage collectif, a donné lieu à une Interview par Michel Peterson le 8 novembre 2013 à l'occasion de leur voyage d’étude partagé à Istanbul et à Bursa. Voir la très belle édition originale et unique de cet entretien publié sous le titre Alors la vie est belle et imprimé par les presses numériques de Jimmy Machado, UCC Press, le 11 mars 2016, pour le compte des éditions TAMAM en collaboration avec ROBAA (Roads of Bones and Ashes**) et avec le support de la Chaire Oppenheimer en droit international public de l’Université McGill.

Le podcast de l'interview est disponible au bas de la colonne de droite (durée 55 minutes)

L’objectif de cet ouvrage publié en 2013 aux Presses universitaires de Laval est d’explorer la notion de la survivance à partir de différents lieux de parole. Les essais rassemblés ici font écho à un discours qui prend racine dans la transmission de l’héritage traumatique, telle qu’exprimée par l’essayiste française d’origine arménienne, Janine Altounian. À l’ère des migrations et des déplacements culturels accélérés et intensifiés, les auteurs du présent collectif rendent hommage à l’œuvre de cette penseure post-génocidaire en réfléchissant d’une façon originale sur des questions brûlantes: la perte et le deuil, les traces et la traduction, le métissage et la filiation, enfin, le trauma et la bienveillance. Que ce soit une analyse littéraire ou poétique, une réflexion théorique ou une élaboration d’un vécu personnel, les essais de ce livre offrent un travail de culture important concernant la subjectivité interpsychique et interculturelle.

La survivance en héritage. Passages de Janine Altounian au Québec
Sous la direction de Simon Harel, Nellie Hogikyan, Michel Peterson
Intercultures
français
2013
312
978-2-7637-1623-7

Journée d'étude du 29 novembre 2014 sur " Mémoire diasporique et co-création socioculturelle‏ : rester soi en devenant autre" organisée par le Centre National de la Mémoire Arménienne

En partenariat avec la Fondation Napoléon et Léa Bullukian, le CNMA, le Centre National de la Mémoire Arménienne de Décines organise le samedi 29 novembre une journée d'étude : Mémoire diasporique et co-création socioculturelle : « rester soi en devenant autre »Dans le cadre de cette réflexion sur la dynamique d’une communauté pluri-identitaire en devenir permanent proposée par Jules Mardirossian avec le concours de Jean-Claude Métraux, Janine Altounian interviendra sur la dimension politique du "rester soi en devenant autre".

29/11/2014
Centre National de la Mémoire Arménienne Décines
Mémoire diasporique et co-création socioculturelle‏ : rester soi en devenant autre
40 mn
Voir la video

Journée scientifique du 4 juin 2015 sur les "Violences collectives et génocides : l’après" organisée par l’ALFEST à l'Ecole du Val de Grâce à Paris

ALFEST, l'Association de langue française pour l’étude du stress et du trauma, organise le 4 juin 2015 à l'Ecole du Val de Grâce à Paris, une journée scientifique sur les Violences collectives et génocides : l’après. A cette occasion, Janine Altounian, traductrice et essayiste,  interviendra sur « Le dégagement, au cours de la cure et par l’écriture, mais dans certaines conditions sociopolitiques, des pulsions de vie enfouies dans un héritage traumatique ».
Nous rencontrons souvent dans divers lieux d’aide aux victimes des personnes consultant pour des souffrances liées aux situations de violences collectives qui ont pour noms guerres, massacres collectifs ou génocides...
Questionner « l’après », c’est soulever quelques-unes des questions suivantes : Que deviennent les personnes impliquées dans les violences collectives ? Que transmettent-elles à leur descendance des blessures et des ressources mobilisées pour continuer à vivre ou à survivre, comment leur descendance reçoit cet héritage et agit sur lui pour en désamorcer la puissance mortifère et se tourner vers la vie ? Enfin dans quelles modalités créatives et avec quelles visées thérapeutiques les cliniciens peuvent-ils intervenir afin que les personnes portant les séquelles directes ou transgénérationnelles des drames renouent avec la vie et avec l’humanité ? Ou encore : comment tenir compte, dans nos interventions, du caractère collectif des agressions et des contextes culturels propres aux populations qui ont été violentées ?

04/06/2015
Ecole du Val de Grâce à Paris
Violences collectives et génocides : l’après

3 décembre 2014 - Les conférences du Salon à la Maison des étudiants arméniens - Héritage traumatique et Littérature avec Janine Altounian

Dans le cadre des Conférences du Salon animées par Gérard MALKASSIAN à la Maison des étudiants arméniens, une soirée thématique consacrée à l'Héritage traumatique et la Littérature se tiendra le 3 décembre 2014 avec Janine ALTOUNIAN, essayiste et traductrice, qui viendra s'entretenir sur la place de la littérature arménienne dans son oeuvre.

Maison des étudiants arméniens : Cité universitaire.

57, boulevard Jourdan, Paris 14ème
métro Porte d’Orléans ou RER B Cité Universitaire ou Tram

Entrée libre

 

Héritage traumatique et Littérature
03/12/2014
Maison des étudiants arméniens - Cité universitaire

13 mai 2014 - Institut français d'Istanbul - Rencontre avec Janine Altounian : "Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip

Dans le cadre de la série de rencontres "Trajectoires et mémoires croisées - Voix des diasporas anatoliennes de France" organisée en partenariat avec l’Institut français d'Istanbul d’études anatoliennes Janine Altounian, écrivain et traductrice de Freud (Œuvres complètes, PUF direction Laplanche), auteur de Mémoires du génocide arménienHéritage traumatique et travail anlytique, paru en 2009, aborde le thème du “Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip. La traductrice Renan Akman a assuré l’animation et la modération de la discussion. L’événement a été organisé par l’Association des Droits de l’Homme d’Istanbul, l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes et le Centre Culturel Français d’Istanbul.

Patrimoine traumatique et son étude analytique
13/05/2014
Institut français d'Istanbul

Rencontre avec Janine Altounian à l'institut français d'Istanbul le 13 mai 2014 : "Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip

Dans le cadre de la série de rencontres "Trajectoires et mémoires croisées - Voix des diasporas anatoliennes de France" organisée en partenariat avec l’Institut français d'Istanbul d’études anatoliennesJanine Altounian, écrivain et traductrice de Freud (Œuvres complètes, PUF direction Laplanche), auteur de Mémoires du génocide arménien, Héritage traumatique et travail anlytique, paru en 2009, aborde le thème du “Patrimoine traumatique et son étude analytique” avec la psychanalyste Bella Habip.
La traductrice Renan Akman, à qui l'on doit la traduction
d'une grande partie de Mémoires du génocide arménien. Héritage traumatique et travail analytique en turc, Geri Dönüşü Yok, Bir Babanın Güncesinde ve Kızının Belleğinde Ermeni Soykırımıa assuré l’animation et la modération de la discussion. L’événement a été organisé par l’Association des Droits de l’Homme d’Istanbul, l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes et le Centre Culturel Français d’Istanbul.
français
arménien
turc

Présentation le 2 décembre 2013 par Janine Altounian à l'ÉPIC (École de Psychiatrie Institutionnelle ) de son livre "De la cure à l’écriture, L’élaboration d’un héritage traumatique"

Dans un dialogue avec Anne Marie Haas, psychologue à la la Clinique de La Chesnaie (Loir et Cher), ainsi qu'en répondant aux questions de la salle, l'auteur présente les différents thèmes de son dernier livre, De la cure à l’écriture, L’élaboration d’un héritage traumatique (PUF - 2012), en lien avec son parcours depuis l''écriture de son premier texte de 1975 et ses élaborations mises en œuvre dans la cure.

Parcours entre la traduction de Freud et des essais sur la transmission traumatique. Élaboration du trauma par la cure et l'écriture.

Présentation De la cure à l’écriture, L’élaboration d’un héritage traumatique
02/12/2013
École de Psychiatrie Institutionnelle à la Clinique de La Chesnaie (Loir et Cher) .

Dégagement, au cours de la cure et par l'écriture, des pulsions enfouies dans un héritage traumatique

Conférence de Janine Altounian le 18 octobre 2013 à l' Ecole Belge de Psychanalyste


Au repos des Chasseurs
, 11 Avenue Charle-Albert , 1170 Watermael-Boisfort, Belgique 

 

 

 

Conférence de Janine Altounian
18/10/2013
Ecole Belge de Psychanalyste
Syndiquer le contenu